Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Classique > La Fiancée de Lammermoor

La Fiancée de Lammermoor

Walter Scott (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 450

Les statistiques du livre


544 Lectures
3 Lectures / 31 jours



555 visites

Evaluer le livre


Thème : Classique

Version publiée le 31 juillet 2014

 La quatrième de couverture

Peu de personnes ont connu mon secret pendant que je compilais ces récits, et il n’est guère probable qu’ils verront le jour du vivant de leur auteur. Quand même cela arriverait, je ne suis point ambitieux de la distinction honorable d’être montré au doigt, monstrari digito. J’avoue que, si je pouvais en sûreté me bercer de ce rêve, j’aimerais mieux rester invisible derrière la toile, comme l’ingénieux maître de Polichinelle et de sa femme Jeanne, pour jouir de l’étonnement et des conjectures de mes auditeurs. Je pourrais peut-être alors voir les productions de l’obscur Pierre Pattieson, louées par les esprits judicieux, admirées par les cœurs sensibles, charmant la jeunesse et séduisant jusqu’aux vieillards ; pendant que le critique en attribuerait la gloire à quelque grand nom littéraire, et que l’on discuterait dans mille cercles et mille coteries sur l’auteur de ces contes, et sur l’époque où ils ont été composés. C’est ce dont je ne jouirai jamais pendant ma vie ; mais je suis certain que ma vanité ne me pousserait pas à en désirer davantage.

 La première page

en cours de rédaction

 Pour aller plus loin

( A venir prochainement )

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Walter Scott

Poète, romancier et historien écossais (Édimbourg, 1771 — Abbotsford, Roxburgshire, 1832). Issu d’une famille de militaires et de propriétaires terriens, Walter Scott fait ses études de droit à l’université d’Édimbourg, de 1786 à 1792. Cependant, son imagination est éveillée, dès l’enfance, aux traditions...

 Autres(s) parution(s) de l'auteur

Le Nain noir

C’était une belle matinée d’avril, quoique la neige fût tombée abondamment pendant la nuit ; aussi la terre était couverte d’un manteau éblouissant de blancheur, lorsque deux voyageurs à cheval arrivèrent à l’auberge de (...)

Le Pirate

Cette île longue, étroite, irrégulière, vulgairement appelée Main-Land, c’est-à-dire le continent des îles Shetland, parce qu’elle est la plus grande de cet archipel se termine par un rocher d’une hauteur effrayante ; comme le savent fort bien les marins habitués à (...)

2014

Les Puritains d’Écosse

Comme je puis, sans vanité, présumer que le nom et les qualités officielles qui sont en tête de cet ouvrage lui attireront, de la part des gens sages et réfléchis auxquels je l’adresse, le degré d’attention qui est dû à l’instructeur zélé de la jeunesse et au (...)

2014

Ivanhoé

Dans ce charmant district de la joyeuse Angleterre qu’arrose le Don, s’étendait, aux jours reculés, une vaste forêt qui couvrait la plus grande partie des montagnes pittoresques et des riches vallées qui se trouvent entre Sheffield et la gracieuse ville de (...)

2014

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

 Dans le même rayon : Classique

L’homme aux quarante écus

Un vieillard, qui toujours plaint le présent et vante le passé, me disait : ” Mon ami, la France n’est pas aussi riche qu’elle l’a été sous Henri IV. Pourquoi ? C’est que les terres ne sont pas si bien cultivées ; c’est que les hommes manquent à la terre, et que (...)

La Princesse de Clèves

La magnificence et la galanterie n’ont jamais paru en France avec tant d’éclat que dans les dernières années du règne de Henri second. Ce prince étoit galant, bien fait et amoureux : quoique sa passion pour Diane de Poitiers, duchesse de Valentinois, eût (...)

À l’ombre des jeunes filles en fleur - Partie 3

Une fois M. de Charlus parti, nous pûmes enfin, Robert et moi, aller dîner chez Bloch. Or je compris pendant cette petite fête que les histoires trop facilement trouvées drôles

La Flèche noire

La Guerre des Deux Roses déchire l’Angleterre du 22 mai 1455 au 22 août 1485. Elle oppose les familles York et Lancastre dans une lutte impitoyable pour la succession au trône. Le jeune Richard Shelton, noble, orphelin et dépossédé de son héritage, entre pour (...)