L’éducation sentimentale

Gustave Flaubert (Auteur)

Publié le 28 décembre 2014

 sur une moyenne de 2 votes

Thème : Classique

 Le mot de Gustave Flaubert pour L’éducation sentimentale

L'éducation sentimentaleLe 15 septembre 1840, vers six heures du matin, la Ville-de-Montereau, près de partir, fumait à gros tourbillons devant le quai Saint-Bernard.
Des gens arrivaient hors d’haleine ; des barriques, des câbles, des corbeilles de linge gênaient la circulation ; les matelots ne répondaient à personne ; on se heurtait ; les colis montaient entre les deux tambours, et le tapage s’absorbait dans le bruissement de la vapeur, qui, s’échappant par des plaques de tôle, enveloppait tout d’une nuée blanchâtre, tandis que la cloche, à l’avant, tintait sans discontinuer.
Enfin le navire partit ; et les deux berges, peuplées de magasins, de chantiers et d’usines, filèrent comme deux larges rubans que l’on déroule

Quatrième de couverture :

en cours de rédaction

 Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Découvrez Gustave Flaubert :

La France est à l'honneur avec l'auteur francophone Gustave Flaubert
  • Avis (1)

    Vos commentaires

    • Le 19 avril 2015 à 17:06, par Jean-Michel En réponse à : L’éducation sentimentale

      C’est un vrai classique que chaque lecteur devrait avoir une fois lu dans sa vie.
      Que les phrases sont belles.
      Quelle justesse dans le choix des mots.
      Flaubert est vrai l’un des fleurons de la langue française.

      Répondre à ce message

REDIGER UN AVIS
modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.