Libérez vos mots, lisez sans limite ! Publiez et découvrez gratuitement

Accueil > Biographie > L’EMIR KHALED Un autre regard

Biographie

L’EMIR KHALED Un autre regard

Mohamed-Karim ASSOUANE (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 106

Version publiée le 18 juillet 2020

Les statistiques du livre

443 lecteurs ont feuilleté le livre

271 lecteurs ont inclus ce livre dans leur bibliothèque.

Evaluer le livre "L’EMIR KHALED Un autre regard"

3 votes

Note Moyenne

5/5 sur 3 votants

Thème :
Biographie

La quatrième de couverture

Khaled est un militaire de formation venue à la politique telle quelle lui a été enseignée par l’école française. A son premier contact avec la réalité coloniale, il s’est confronté aux légionnaires de la féodalité coloniale, ceux de sa race, que l’impérialisme français dressa contre lui et à l’encontre de toute tentative d’émancipation des opprimés de la Colonie-Algérie.

La première page

Les « Abdelkader » pensionnaire de la France coloniale

Fuyant la ville turque de Bursa pour ses fréquents tremblements de terre et secousses telluriques la famille Abdelkader passe à Damas, capitale du pachalik du Sham, comprenant le Liban et la Palestine. Accompagnée par quelques 300 membres de la communauté d’Algériens, certains sont restés en Turquie entre Istanbul et l’Anatolie, la famille de l’Emir algérien a bien choisie. Damas comme adresse. C’est à cette époque des familles algériennes se sont retrouvés entre le Mont-Liban et le pays de Houran (Sud de l’actuelle Syrie) et le nord de la Galilée, où ils ont batis même des villages, tels qu’Ammuqua, Marus, Dayshum, Tulayl et Al-Husayniyya.

A Damas, Abdelkader et ses enfants touchaient une pension annuelle du gouvernement de l’Empereur Napoléon III de 100000 francs (327000 euros), qui sera réduite à l’événement de la 3e République à 80000 francs (593000 euros). Le montant de cette indémnité a été présenté sous forme de projet de loi financière dès le 1 novembre 1883, par le Ministère des affares étrangères et qui suscita un large débat contradictoire qu’avait soutenue le député Alcide Marie Treille (1844-1922) qui représentait le département de Constantine à la Chambre des Députés (actuelle Assemblée nationale).

  

Biographie de Mohamed-Karim ASSOUANE

Mohamed-Karim Assouane est enseignant de littérature française moderne et contemporaine et membre de l’Equipe de recherche sur les manuscrits de Mohamed Dib du CNEPRU (Alger). Il est auteur de plus de : • Recueil de poèmes : Poème pour une passion, Silex éditions, Paris, 1985.• Paul Robert :...

Autres(s) parution(s) de l'auteur

Au pays de Staline

Au pays de Staline

Abdelhamid BENZINE (1926-2003) est plus qu’un journaliste d’Alger-républicain, ce 1er quotidien francophone anticolonialiste. Il est un militant de la cause indépendiste et de la lutte nationale démocratique pour plus d’émancipations en Algérie. Pour le (…)

2024

De Pékin à Pyong-Yang

De Pékin à Pyong-Yang

Abassia Fodil (1/3/1918 - 2/2/1962) militante et cadre féministe du Parti Communiste Algérien et Baya Bouhoune-Allaouchiche-Jurquet (9/4/1920 - 2/2/2007) sa Consoeur à la même organisation sont le symbole même du féminisme militant en Algérie entre la (…)

2024

Divagations d'âmes, de Omar SAMAR

Divagations d’âmes, de Omar SAMAR

Bientôt le souffle terrible des martyrs fera dissiper le voile sombre qui couvre notre belle Algérie et tout s’étalera au grand soleil et nos insulteurs d’aujourd’hui seront les coupables de demain, écrit Omar Samar prophétique, dans El Hack (17 septembre (…)

2023

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

Dans le même rayon :
Biographie

Le Conventionnel Joseph Le Bon

Le Conventionnel Joseph Le Bon

Natif d’Arras, ancien prêtre, proche de Robespierre et de Saint-Just, Joseph Le Bon instaura le régime de la Terreur dans les départements du Nord et du Pas-de-Calais, envoyant indistinctement à l’échafaud gens du peuple, nobles ou bourgeois.

99 dents

99 dents

Vous découvrez les tribulations agricolo juridiques de MAX le paysan au pays des sans dents

Si et seulement si...

Si et seulement si...

Le temps est passé tel un éclair. Périclès se rend compte que sa vie n’est qu’un long fleuve parsemé d’échecs. Et sans un investissement quelconque, il se demande qui de ses trois enfants sera un bon héritier.