Jeu de Nornes

Florent Marotta (Auteur)

Publié le 20 décembre 2010

 sur une moyenne de 4 votes

Thème : Fantastique

 Le mot de Florent Marotta pour Jeu de Nornes

Jeu de Nornes

L’arbre majestueux s’étend à perte de vue. À perte de vue d’homme tout au moins. Son histoire dépasse l’entendement et prend naissance avec l’Univers lui-même.
Il est l’équilibre des mondes qu’il contemple, impassible.
Plus bas, en dessous, là où s’étirent ses trois racines les plus prodigieuses, coule
une source. L’être qui y vit est redouté de tous, des hommes comme des Dieux.
Elle n’est pourtant pas seule, mais c’est son nom qui désigne les lieux que l’on
appelle « Puits ou Source d’Urd ». Urd et ses deux soeurs, Verdandi et Skuld,
façonnent le Destin de toutes choses. Impitoyables, les arrêts des Nornes sont incontestables. Ne reste plus que le choix de faire face à son Destin.

Quatrième de couverture :

en cours de rédaction

 Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Découvrez Florent Marotta :

La France est à l'honneur avec l'auteur francophone Florent Marotta

 Lire son interview avec Edition999

  • Avis (3)

    Vos commentaires

    • Le 27 avril 2012 à 09:10, par Lune En réponse à : Jeu de Nornes

      Je me suis laissée porter l’histoire. Très chouette !

      Répondre à ce message

    • Le 19 août 2010 à 15:31, par reader En réponse à : Jeu de Nornes

      Excellent nouvelle qui nous transporte dans les méandres du destin et de l’âme humaine.

      Répondre à ce message

    • Le 16 août 2010 à 22:27, par les raies En réponse à : Jeu de Nornes

      sommes tres heureux de cette edition
      bonne chance à son auteur quant à l’inspiration à venir
      avons hâte de lire la suite

      Répondre à ce message

REDIGER UN AVIS
modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.