Libérez vos mots, lisez sans limite ! Publiez et découvrez gratuitement

Accueil > Fantastique > L’ Hibiscus Noir

Fantastique

L’ Hibiscus Noir

Neidma Yllin (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 20

Version publiée le 15 juillet 2012

Les statistiques du livre

1197 lecteurs ont feuilleté le livre

905 lecteurs ont inclus ce livre dans leur bibliothèque.

Evaluer le livre "L’ Hibiscus Noir"

6 votes

Note Moyenne

4.17/5 sur 6 votants

Thème :
Fantastique

La quatrième de couverture

Illusion. Et si la vie n’était qu’illusion ? Noérah Rorhms, seize ans va être prise d’une vision effrayante : elle voit venir à elle une petite fille décédée depuis plusieurs années. Elle s’effondre. A son réveil un mystérieux jeune homme lui explique qu’elle est une des élus qui auront la chance de sauver notre terre. Cette terre qui n’est qu’une toile blanche, et que Noérah apprendra a peindre, à créer ou à détruire. Pour cela il lui faudra faire un choix. Fatal. Entre la vie est la mort.... Couverture de Lucie Cardinaux

L’interview de Neidma Yllin

La première page

en cours de rédaction
  

Biographie de Neidma Yllin

J’ai dix sept ans tout juste. j’ai écrit plusieurs petites nouvelles, et poésie. J’ai aussi écrit d’autres romans mais celui-là est mon préféré... J’étudie actuellement en première littéraire dans le but de devenir professeur de philosophie. Voilà c’est moi !

Autres(s) parution(s) de l'auteur

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

Dans le même rayon :
Fantastique

Comment créer du temps en rab ?

Comment créer du temps en rab ?

Au court de nos échanges de mails entre l’un de mes amis écrivain et moi-même, il arriva un jour que celui-ci me pose la question de savoir si je n’avais pas le secret de fabrication d’une machine à créer du temps en plus. « Juste un peu, quelques heures (…)

Joyeux anniversaire Martha

Joyeux anniversaire Martha !

Marcloux dans le borinage, octobre 2003. en cette fin de journée maussade, le vieil homme s’affairait au rangement de sa boutique. Elle se situait sur la place du village, et rien n’y avait changé depuis sa création cinquante ans plus-tôt. La peinture de (…)

Un jeu d’enfant

Ils avaient repéré la maison la semaine précédant le casse. Henry, le cerveau, ou disons, le moins bête des deux, avait préparé le coup comme d’habitude : n’importe comment. Mais il ne s’en doutait pas, car toutes ses connaissances en matière de délits (…)