Libérez vos mots, lisez sans limite ! Publiez et découvrez gratuitement

Accueil > Classique > Hymnes homériques

Classique

Hymnes homériques

Homère (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 91

Version publiée le 11 septembre 2014

Les statistiques du livre

637 lecteurs ont feuilleté le livre

732 lecteurs ont inclus ce livre dans leur bibliothèque.

Evaluer le livre "Hymnes homériques"

0 vote


Thème :
Classique

La quatrième de couverture

Je n’oublierai point Apollon qui lance au loin ses flèches, Apollon qu’honorent les dieux quand il s’avance dans le palais de Jupiter. Dès qu’il s’approche, dès qu’il tend son arc redoutable, toutes les divinités abandonnent leurs sièges. Latone seule reste aux côtés du roi de la foudre. Elle relâche la corde ; elle ferme le carquois, de ses mains elle enlève l’arc des fortes épaules d’Apollon et le suspend, par une cheville d’or, à la colonne de son père. Puis elle le conduit sur un trône superbe.

La première page

en cours de rédaction
  

Biographie de Homère

Homère a vraisemblablement vécu au VIIIe siècle av. J.-C. La tradition veut qu’il ait été un aède, c’est-à-dire un poète qui se déplaçait de cité en cité et récitait ou chantait, en s’accompagnant de la lyre, des histoires en vers pour gagner sa vie. Selon cette même tradition, il était aveugle....

Autres(s) parution(s) de l'auteur

L'Odyssée

L’Odyssée

Dis-moi, Muse, cet homme subtil qui erra si longtemps, après qu’il eut renversé la citadelle sacrée de Troiè. Et il vit les cités de peuples nombreux, et il connut leur esprit ; et, dans son coeur, il endura beaucoup de maux, sur la mer, pour sa propre vie (…)

2014

L'Iliade

L’Iliade

Chante, déesse, du Pèlèiade Akhilleus la colère désastreuse, qui de maux infinis accabla les Akhaiens, et précipita chez Aidès tant de fortes âmes de héros, livrés eux-mêmes en pâture aux chiens et à tous les oiseaux carnassiers. Et le dessein de Zeus (…)

2014

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

Dans le même rayon :
Classique

La Curée

La Curée

Au retour, dans l’encombrement des voitures qui rentraient par le bord du lac, la calèche dut marcher au pas. Un moment, l’embarras devint tel, qu’il lui fallut même s’arrêter. Le soleil se couchait dans un ciel d’octobre...

Rob Roy

Rob Roy

Aucune introduction ne peut être mieux appropriée à ce roman que quelques détails sur le personnage singulier dont le nom lui sert de titre et qui, à travers la bonne et la mauvaise renommée, a conservé une importance remarquable dans les souvenirs populaires.

L'Iliade

L’Iliade

Chante, déesse, du Pèlèiade Akhilleus la colère désastreuse, qui de maux infinis accabla les Akhaiens, et précipita chez Aidès tant de fortes âmes de héros, livrés eux-mêmes en pâture aux chiens et à tous les oiseaux carnassiers. Et le dessein de Zeus (…)