Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Saga > Evangélique AYA - Chapitre 7

Evangélique AYA - Chapitre 7

Gilbert Grevisse (Auteur)

Nombre de pages : 3

Les statistiques du livre


84 Lectures

3 /5 sur 2 votants

65 visites

Evaluer le livre


Thème : Saga

( Version du 14 mai 2019 )

 La quatrième de couverture

 Mot de l’auteur
De divers méridiens, des regards se sont attardés sur mes textes ; d’un profond sentiment de gratitude envers ces adeptes de la francophonie, je leur dédie ma pensée de circonstance...
Il y aurait eu sur notre planète qu’un seul langage universel ! « Amour et compassion fraternelle » serait la seule religion !

 La première page

 Yves est déjà sur le banc préféré de la prêtresse, sous le tilleul... le tilleul serait bienfaisant à l’esprit, aurait dit un antique "Sage", la prêtresse l’affirme par conviction en démontrant que sur le parcours de prière des moines, il est jonché de tilleuls aux points de repos, Yves s’en accommode volontiers puisque là, est l’endroit de rencontre avec cette prêtresse si complaisante à répondre à ses questions, il en raffole, car d’esprit "introverti" sa curiosité gourmande accumule en lui ses besoins de tout savoir sur l’existence. La prêtresse en a conscience et heureuse de lui venir en aide, car elle sait que trop d’enfants silencieux timides restent sur leur manque et doivent en souffrir.

- Bonjour Yves ! De si bonne heure... serait-ce un signe d’impatience ?

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Gilbert Grevisse

 Ambassadeur Edition999

Originaire des Ardennes ; Je vis au pays Basque ! J’ai 82 ans ; Suite à un AVC, en thérapie par l’écriture J’ai pris la plume et y ai pris goût ; De nature A rendre services, j’aimais partager mes qualités Sportives ; (Moniteur d’EPS) Désormais cela fait place A la « nostalgie » ce besoin de partager je l’extériorise Par écrit avec des sujets extrais de mon vécu (des sujets Qui ont de toujours fait échos de curiosité dans la tête De la jeunesse) et que j’ai moi-même vécu en son temps ! Je tente à (...)

 Lire son interview

 Autres(s) parution(s) de l'auteur

Tome 2 : Les enfants du verseau seraient déjà là !

Puisque un Sage aurait dit « Reposes toi sous un tilleul son haleine fortifie ta paix intérieure !

2015

Evangélique AYA - Chapitre 33

Bonjour Yves, je te trouve sérieux et penseur... cela a l’air sérieux ! Bonjour Prêtresse, oui je pensais à ce que tu me dis, sur la vie, l’âme, l’esprit, le corps, la loi des contraires, le monde parallèle, (...)

2020

Peux-tu me dire Papy - Episode 7

Papy, le président vient de dire que l’on est en guerre, c’est impressionnant, toi Papy tu connais bien ça... qu’en dis-tu ?

2020

Evangélique AYA - Chapitre 32

– Bonjour Yves, je te vois effondré que se passe-t-il ? Bonjour Prêtresse, eh bien je suis abasourdi ! Tu m’as parlé de nos anciens qui croyaient que la terre était plate et voilà qu’à la "télé" on nous montre en conférence un groupe de personnes faisant une thèse (...)

2020

Un message, un commentaire ?

 Dans le même rayon : Saga

Macron, Napoléon des temps modernes ? 2019 - Tome 2

Emmanuel Macron, qui avait promis de tirer toutes les conclusions de cette consultation inédite qu’était le Grand débat, a exposé ses réponses lors d’une conférence de presse le 25 avril au palais de l’Elysée.

Macron, Napoléon des temps modernes ? 2018 - Tome 1

Cinquante ans après Mai 68, les conditions pour une insurrection de même ampleur semblent réunies, tant l’accumulation de mouvements sociaux simultanés est spectaculaire. Assistera-t-on à un bis repetita de Mai 68 en mai 2018, ou seulement à sa parodie ? Il n’y (...)

Chemins d’aventures - Tome 4 - APPRENTI MALGRÉ LUI

Depuis qu’il est au chômage, Jean-Pierre Valois culpabilise de ne plus assurer à sa femme Patricia et à leur fils Cyrille un niveau de vie convenable. Il apprend que des petites « opérations » hors-la-loi peuvent rapporter gros et tente sa chance. Son fils (...)

VENGER L’IGNOMINIE

Deux destinées animées d’un désir de vengeance, qui n’auraient jamais dû se croiser... et pourtant...