La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Eter

Le Goémor Dussommet (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 44

Version publiée le 14 mai 2010

Les statistiques du livre


731 Lectures au total

3 Lectures sur les derniers 31 jours

Note Moyenne : 3.99/5 sur 1 votants

Evaluer le livre

1895 visites de la page

Thème : Fantastique

🖋️ La quatrième de couverture

Sans blague
C’est si peu
Pourquoi ne pas pouvoir ?
Vouloir sans pouvoir n’en gloire
Pouvoir sans vouloir n’honore
Personne ne choisit d’être
ce qu’il est, mais tout le monde peut choisir de se construire ou de se faire
"Eter" comme éternité
« Eter » comme éternelle

🗏 La première page

en cours de rédaction
  

⚠️ Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Le Goémor Dussommet

Le Goémor Dussommet est un personnage qui est, sans cesse, en quête de vertu malgré qu’il soit aussi doté d’un coté obscur comme le veut la nature humaine. Il cherche à comprendre les préoccupations humaines pour mieux y déceler l’équilibre entre l’horreur et le sublime pour mener aux émotions...

📖 Autres(s) parution(s) de l'auteur

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

 Dans le même rayon : Fantastique

Malrouve

Louis Chaudet, un homme d’une bonne trentaine d’années, revient dans le centre aéré de son enfance. Le corps d’un enfant vient d’y être découvert, assassiné par un dangereux maniaque rôdant toujours dans les environs. Ce dernier a laissé derrière lui un (...)

Miroir

Il se réveille en sueur dans la pénombre de sa chambre, les yeux grands ouverts, le souffle haletant, choqué par son cauchemar. Il cherche nerveusement à tâtons l’interrupteur de sa lampe de chevet qu’il ne trouve pas tant l’obscurité est dense. (...)

Liés à jamais

Liés à jamais

Le jour où ils emménagèrent, le couple Fall trouva la maison terriblement sale et désolante. Ils se mirent à la tâche de nettoyer leur nouvelle maison de fond en comble. Ce travail leur prit trois heures de temps et ils n’arrangèrent leurs bagages que (...)