Libérez vos mots, lisez sans limite ! Publiez et découvrez gratuitement

Autobiographie - Témoignage - Autofiction

Comme un parfum de regret

Mauritania (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 120

Version publiée le 23 décembre 2014

Les statistiques du livre

739 lecteurs ont feuilleté le livre

670 lecteurs ont inclus ce livre dans leur bibliothèque.

Evaluer le livre "Comme un parfum de regret"

7 votes

Note Moyenne

4.43/5 sur 7 votants

Thème :
Autobiographie - Témoignage - Autofiction

La quatrième de couverture

Dans une Afrique depuis longtemps oubliée, différents personnages venus de tous les horizons se retrouvent sur des pistes en latérites ... la caravane s’étire dans les longues plaines d’Afrique pendant que les tambours de guerre résonnent.

L’interview de Mauritania

La première page

Ce qui devait en principe s’avérer difficile m’a paru en réalité fort facile. Ce qui aurait pu être
dangereux a bien vite tourné à la comédie !
Le manque de prévoyance, l’insouciance, le hasard même et la chance m’ont permis d’échapper à
bien des dangers.
D’où le titre de ce livre. Nombre de mes amis me conseillent depuis longtemps d’écrire ma
biographie sous forme de mémoires. Mais ce terme me parait en réalité réservé à des personnages
célèbres dont je ne fais pas partie. Je préfère donc parler de souvenirs. Sans m’attacher fidèlement à
une chronologie. J’ai couché sur le papier des anecdotes traitant de périodes de ma vie pendant
lesquelles j’ai vécu ces expériences originales !

  

Biographie de Mauritania

A la retraite en nouvelle Calédonie, après une carrière dans la santé en outre mer dans la lutte contre les maladies tropicales... j’interfère parfois dans mes essais de romans car les souvenirs sont comme les marées qui reviennent sans cesse...

Autres(s) parution(s) de l'auteur

Banni

Banni

Dans un moyen age ravagée par l’inquisition, Amic un jeune cathare doit découvrir les acteurs de mystérieux enlèvements d’enfants et empêcher le roi Saint Louis d’être la cible d’assassins venus d’orient. Enchaîné, marqué au fer rouge il devra se (…)

2015

Une ombre dans le noir

Une ombre dans le noir

Ce petit essai, résume une histoire simple, lugubre, et jusqu’à ce jour incompréhensible. J’ai voulu traiter ces phénomènes d’une façon légère. Mais cela me restera " Comme une ombre dans le noir.

2014

A travers le crépuscule

A travers le crépuscule

Dans ces ’’folles années’’ de 1920, un yacht de croisière se perd dans le bleu de la méditerranée. Dans leurs crinolines qui fredonnent sur les ponts passerelles les belles dames et les gentilles demoiselles aguichent les galants... Mais ne dit on pas que (…)

2015

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

1 discussion

  • 18 janvier 2016, par laarem

    Je dirai aussi un mot sur ce livre qui parle de l’Afrique ou je suis née. Un échange de lettres entre deux personnes l’une jeune et l’autre sur la fin de sa vie et au milieu de tout cela une vraie histoire.... l’Afrique au temps d’avant. Je retrouve un peu du Burkina Faso et des odeurs si envoutantes.
    A lire ...
    Laarem

Dans le même rayon :
Autobiographie - Témoignage - Autofiction

Des drames pour une vie meilleure

Des drames pour une vie meilleure

Mon ouvrage est une autobiographie qui raconte les joies et les drames qui ont traversé ma vie. Entrecoupé de citations, plus ou moins connues, vous voyagerez en découvrant mon histoire entre sourires et larmes. Vous pourrez parfois vous identifier dans ce (…)

Confinement : l'impensable est là !

Confinement : l’impensable est là !

Alors que la Chine passait une période sombre déjà avec l’épidémie Covid-19 Coronavirus, et que les pays du monde et particulièrement la France se posaient des questions sur des mesures barrières, moi je faisais ma routine quotidienne...

Ecrivez-moi d'amour...

Ecrivez-moi d’amour...

Mille et une lettres d’amour. Quelques communications téléphoniques… Un Week-end du 7 et 8 mai. De prise de contact. De travail exploratoire. De reconnaissance de l’autre. De connaissance de l’autre. Bref, un week-end bien rempli ! Agnès : Le 9 (…)