Aya en convalescence... Chapitre 50 (2018)

Gilbert Grevisse (Auteur)

Nombre de pages : 5

Avis (4)

3 votes

Notre vidéo pour lire facilement

Thème : Saga

( Version du 27 novembre 2018 )

 Le mot de Gilbert Grevisse pour Aya en convalescence... Chapitre 50

Aya en convalescence... Chapitre 50

La prêtresse vient vers Yves, souriante à la pensée qu’elle va avoir le plaisir de répondre à sa curiosité

Quatrième de couverture :

Bonjour Yves, hier je t’ai donné de quoi cogiter... y a-t-il quelque chose à revoir ?
Bonjour Prêtresse, oui entre autres, tu dis espace clos de l’univers... cela me semble étrange, je ne vois pas bien comment c’est clos !
Bien sûr Yves, c’est imagé comme une sphère géante qui a forcément une limite (sa périphérie)... à la façon d’un œuf clos par sa coquille, le tronc d’arbre clos par son écorce, toi-même clos dans ta peau... "On en finirait plus puisque tout ce qui (Est) individuellement a ses limites" oui c’est imagé par l’esprit de logique !

 Signaler un problème avec l'ebook gratuit.


Découvrez Gilbert Grevisse :
 Auteur ambassadeur chez Edition999

La France  est à l'honneur avec l'auteur francophone Gilbert Grevisse
" Originaire des Ardennes ; Je vis au pays Basque ! J’ai 82 ans ; Suite à un AVC, en thérapie par l’écriture J’ai pris la plume et y ai pris goût ; De nature A rendre services, j’aimais partager mes qualités Sportives ; (Moniteur d’EPS) Désormais cela fait place A la « nostalgie » ce besoin de partager je... "

 Lire son interview avec Edition999

Vos commentaires

  • Le 19 janvier à 19:04, par Évelyne Thinet En réponse à : Aya en convalescence... Chapitre 50

    J’ai aimé. C’est un hymne à la vie. Et la pensée, l’esprit quelles sont ses limites ? L’imaginaire peut-être ? Je vais télécharger vos livres Monsieur Gilbert Grevisse. Ne cessez pas d’écrire. Évelyne Thinet. Encore merci à Édition 999 qui offre de belles rencontres.

    Répondre à ce message

    • Le 20 janvier à 22:32, par Grevisse Gilbert En réponse à : Aya en convalescence... Chapitre 50

      - Évelyne Thynet je vous suis très reconnaissant de vous intéresser à mes textes, cela me vaut récompense ! Et incite à l’encouragement ! Oui, je vais continuer d’écrire, afin de vous être agréable ! je prépare une suite au n° 50 de la saga en cours, vous me comblez d’honneurs de me ranger dans votre bibliothèque, je me joins à vos sentiments en remercient chaleureusement l’édition 999, à laquelle on doit communément beaucoup ! Encore merci madame Évelyne Thynet, se contacte apaise le doute et l’isolement que tout auteur redoute !

      Répondre à ce message

      • Le 7 février à 10:34, par Grevisse En réponse à : Aya en convalescence... Chapitre 50

        Je reviens sur le message d’Évelyne Thinet... empressé de la remercier de ses encouragements qu’elle me promulgue, j’ai omis de répondre à ses remarques (de la pensée et de l’esprit)... avec l’excuse de mon retard... voici en réponse ma vision !...
        Dans l’espace de l’imagination, notre monde des pensées y a ses horizons ! Dans ce monde au creuset des idées, y est propice le désir de propulser l’imaginaire au-delà de l’entendement et des horizons dans l’infini de l’univers ! (J’entends par entendement)... les limites des pensées au raisonnable qui leur sont accordés ! (J’entends par l’infini de l’univers)... puisque cela est en mouvement perpétuel, " Donc" ! ... J’ose penser également que dans ce mouvement (les pensées peuvent se cristalliser, (puisque dans l’imaginaire sans fin) !
        Grand merci madame Thinet, de donner si chaleureusement la chance au dialogue ! Mes pensées les meilleures,

        Répondre à ce message

  • Le 7 février à 17:56, par Évelyne Thinet En réponse à : Aya en convalescence... Chapitre 50

    Bonjour Monsieur Grevisse.
    Merci de votre message. Je vous promets d’échanger très vite avec vous sur ces thèmes : la pensée, l’imaginaire, le paradoxe de l’authenticité de l’être dans sa porosité, la matérialité de l’impalpable, tout ce qui ne possède ni peau ni écorce ni coquille… et qui, pourtant, demeure et refuse de se dissoudre. Je pars en Bretagne avec mon mari, nous allons chercher nos deux derniers zozios, nos petits-enfants, pour une semaine chez nous. Nus allons savourer une espace-temps entre parenthèses, loin du quotidien, la densité de l’instant à vivre avec eux nous comble de joie. Je vous recontacterai après les vacances.
    Je trouve que ce site édition 999 est un cyberespace merveilleux, les idées circulent, tout est mouvement. Ce serait magique de profiter d’un espace " idées"sur leur site, un espace "questions-réponses", un espace sans horizon. Avoir la possibilité d’autoriser édition 999 de mettre en vitrine quelques interrogations… Je vous dis à bientôt et encore mille mercis à vous et à toute l’équipe d’édition 999. Évelyne

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.