Libérez vos mots, lisez sans limite ! Publiez et découvrez gratuitement

Accueil > Fantastique > Au delà de la peur

Fantastique

Au delà de la peur

Lerague (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 283

Version publiée le 12 décembre 2011

Les statistiques du livre

3361 lecteurs ont feuilleté le livre

1218 lecteurs ont inclus ce livre dans leur bibliothèque.

Evaluer le livre "Au delà de la peur"

16 votes

Note Moyenne

4.19/5 sur 16 votants

Thème :
Fantastique

La quatrième de couverture

Au delà de la peur

C’est un roman d’horreur de 283 pages dont le titre est "Au delà de la peur". Il raconte l’histoire de Ludovic Hidlle, 28 ans, qui vit à Stamford, dans le Connecticut. Un matin, Ludovic Hidlle s’aperçoit que tous les autres locataires ont disparu. Il demande à un magicien appellé Fernandez Wixplan de l’aider. Mais ce dernier est un être très dangereux. Ludovic plonge dans un horrible cauchemar...

La première page

Stamford, Connecticut, dans un petit quartier. Il était deux heures du matin. Ludovic Hidlle dormait dans sa chambre, allongé la bouche ouverte. Vaguement, il entendit une voix étrange.
Hébété, il ouvrit les yeux. Dans la semi obscurité dans laquelle il voguait encore, lui parvint une complainte douce et triste. C’était une voix de femme. Ludovic reste couché sur le dos et écouta. Dans le noir, ce chant avait quelque chose d’irréel et d’onirique. Ludovic essaya de deviner si cela parvenait de l’intérieur ou de l’extérieur du bâtiment. Il ne percevait que la mélodie car les mots lui restaient inaudibles.
Il se redressa. A vingt-huit ans, ses angoisses enfantines s’étaient évaporées depuis belle lurette. Plusieurs années déjà qu’il ne croyait plus aux sorciers, loup garous et autres êtres mythiques. Mais à cette heure de la nuit, dans la solitude de sa chambre, Ludovic sentit soudain une sourde angoisse l’étreindre.
Une fièvre étrange le fit soudain frissonner comme s’il avait pris un coup de froid. Il resta immobile et dressa l’oreille. La musique devint soudain plus forte. D’autres voix se mêlèrent à la première. Des enfants, d’après ce que perçut Ludovic. Qui faisait une chorale au beau milieu de la nuit ?

  

⚠️ Info ! Les formats Epub et Kindle ne sont pas disponibles actuellement.

Biographie de Lerague

Je m’appelle Florence Garel. J’aime écrire. Je pulie ici mon premier roman. J’ai aussi écrit plusieurs nouvelles. J’ai déjà participé à des concours littéraires. Je lis beaucoup, surtout des livres d’horreur. Mes auteurs préférés sont Stephen King, Graham Masterton, Lovecraft et Dean Koontz. Je...

Autres(s) parution(s) de l'auteur

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

2 discussions

  • 4 février 2017, par Boudechacha

    L’histoire m’a bien plu aussi je voudrait savoir si il y aurait pas une sorte d’adaptation qui retrace l’histoire du livre ?

    Metalogue a raison ,la mère reapparait a la fin du livre alors qu’elles est cloué sur sa chaise telle un légume !

    Dans l’attente d’une réponse

  • 13 juin 2012, par metalogue

    Points positifs :
    livre très sympa et très accrochant, j’ai même presque eu mal pur ce pauvre Ludovic Hidlle, je l’ai lu en une semaine, j’ai bien aimé le début
    points négatifs :
    Quelques incoherences comme la réapparition de la mère a la fin, alors qu’elle est sensée être un "légume", des petites répétitions, je trouve que l’on reste trop dans les pensées de ludo, et qu’au final il n’y a pas beaucoup de description du lieu.
    bref :
    j’ai bien aimé ce livre qui en plus était gratuit

Dans le même rayon :
Fantastique

Tome 2 : Les enfants du verseau seraient déjà là !

Tome 2 : Les enfants du verseau seraient déjà là !

Puisque un Sage aurait dit « Reposes toi sous un tilleul son haleine fortifie ta paix intérieure !

Liberté

Liberté

La nuit sera longue… Je le sais… Je le sens… Car je t’attends. Du haut de mon balcon, je me prends à fixer le vague : Rien ne bouge, tout n’est que silence autour de moi. Au dehors, une nuit glaciale. La même qui, depuis quelque temps, a envahi mon cœur… (…)

Le Vigil

Le Vigil

Rennes, la nuit. Le sommet de la plus grande des tours. Une ombre assise sur le rebord. Elle regarde la ville. Cette ombre, c’est moi, le Vigil. Je suis le héros, le protecteur de la ville, le dernier rempart contre le crime. Pourquoi moi ? C’est comme (…)