Le Parfum du Karma

Mikamok (Auteur)

Publié le 6 décembre 2013

 sur une moyenne de 3 votes

Thème : Fantastique

 Le mot de Mikamok pour Le Parfum du Karma

Sophia est une lycéenne rêveuse. Endormie en plein cours, elle plonge dans un songe. Le rêve est étrange, comme une vie antérieure. L’Inde, peut-être. Il y a très longtemps... Un jardin, une fleur de jasmin, et une créature infernale qui lui transperce le coeur.
A son réveil en classe, on accueille un nouvel élève. Un mystérieux garçon, nouveau venu dans la région. Qui porte un étrange bracelet à sa main.

Quatrième de couverture :

Elle était l’innocence. Elle était le murmure du vent dans les arbres, les esprits invisibles qui peuplent les
forêts, les anciens secrets qui se cachent sous les pierres et au fond des rivières. Elle s’appelait Sophia, et
elle avait dix-sept ans. Une lycéenne d’une école quelconque, d’une bourgade quelconque des Etats-Unis. En salle de classe, elle n’avait de présent que son enveloppe charnelle. Car son esprit, vagabond et poète,
voyageait dans les contes de fées de son invention, quand elle contemplait au loin au-delà des grilles de la cours d’école. Une fille commune en apparence, dont l’âme d’enfant ne réalisait pas qu’elle habitait désormais un corps de femme. Elle ne maquillait que rarement, sinon avec maladresse parfois, ses grands yeux brillants, ses joues rondes et lisses, et sa bouche, charnue comme une invitation aux baisers. Son chignon ne laissait rien présager de la sensualité de ses longs cheveux. Et dans ses linges de jeune fille...

 Signaler un problème avec l'ebook gratuit.


Découvrez Mikamok :

La France  est à l'honneur avec l'auteur francophone Mikamok
" "
  • Avis (0)

REDIGER UN AVIS
modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.