Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Histoire courte > Le Picotin

Le Picotin

Sylvie de Monte (Auteur)

Nombre de pages : 2

 Remercier Sylvie de Monte

Les statistiques du livre


5 /5 sur 16 votants

680 lectures

Evaluer le livre


 La version Audiolivre

Livre audio à écouter/télécharger gratuitement - Lu par un lecteur humain

 Lire votre livre en ligne gratuitement

Il aimait les chevaux.
Parfois, poussé par un mystérieux appel, il s’emparait de quelques brassées de foin qu’il enfournait dans le coffre de sa voiture, et il quittait la ferme.
Les seules à être dans le secret étaient les bêtes de somme qui avaient toujours rêvé avec lui, tranquilles, en secouant leurs grosses têtes graves.
Il était maintenant dans la rosées du matin, sous un ciel blanc comme un suaire. C’est au détour d’un chemin qu’il le vit : un haut cheval aux membres grêles.
Ils s’approchèrent l’un de l’autre. L’homme portait toute la lumière.
Le cheval tendit ses naseaux aux paumes qui s’offraient, souffla dedans son haleine, et ce fut de la bonne chaleur qui passa dans ses veines. C’est le goût du bonheur que mâchonnèrent ses vieilles dents. Il eut un frémissement de poulain et agita joyeusement les oreilles.
L’homme tendait le bon picotin, tremblant un peu parce qu’il avait mis là trop d’amour pour n’être pas malheureux. Il y avait glissé plus que l’âcre odeur des écuries, plus que l’appel lointain des vendanges – ces tombereaux chargés et déchargés sans cesse
– mille souvenirs bien doux, de vastes prairies et des juments rebelles.
Lorsque l’homme vit se gonfler les flancs de la bête, il s’éloigna.
Le vieux cheval tenta de le retenir, long hennissement dans le matin trop clair. Quand l’appel se tut, l’homme se retourna : le vieux cheval s’écroulait lentement,
comme une lourde bâche qu’on abat.
Ce fut une journée nouvelle à la ferme. Les bêtes trompaient l’attente en échangeant quelques sagesses.
Les stalles garnies débordaient d’opulence. On entendit de loin venir la bétaillère.
Le haut cheval qui en descendit risqua sur la cour un regard naïf et inquiet.

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Sylvie de Monte

 Ambassadeur Edition999

Après quelques publications de nouvelles, je tente le roman. Sans prétention.

 Lire son interview

 Autres(s) parution(s) de l'auteur

Une chaise au soleil

Elle ne savait pas qui, un jour, l’avait abandonnée dans ce galetas qui sentait la vieille poussière froide. Parfois un rai de lumière arrivait de nulle part.

2022

Bon Vent

La mer de nuages moutonnait, grasse et lumineuse sur son balcon, qu’il souhaitait déjà être capable de transformer en ponton sculpté de chimères, aux courbes généreuses, affétée juste ce qu’il fallait pour y lover la Nef fabuleuse qui y serait (...)

2022

Soleil d’Or

Le texte dans sa matière brute, qui appelle la musique à son secours pour prendre chair... Chaque voix et chaque texte ont leur musique intime, certes ... Le mot chante toujours. Mais parfois il a besoin d’un autre support pour mieux (...)

2022

Grotte Marine

Il ne faut pas laisser le rêve prendre le pas sur la réalité...

2021

7 discussions

  • 23 septembre 2020, par Frédéri MARCELIN

    Texte Charmant. Très touché par la délicatesse de l’écriture.

    • ^ 25 septembre 2020, par de Monte Sylvie

      Bonjour,
      Je vous remercie de votre gentille appréciation.
      Cela me touche beaucoup.

      Cordialement.

      de Monte Sylvie

  • 3 octobre 2018, par Michelle

    Cette belle histoire mérite une suite...

    • ^ 21 mars 2019, par de Monte Sylvie

      Bonjour,
      Une suite au Picotin ? :-))
      Mais comment faire ?
      Ce pauvre cheval avait assez souffert ...
      Que peut donc devenir le petit jeune qui a pris sa place dans la bétaillère ?
      Je vais y réfléchir, mais pour moi la nouvelle est terminée...
      Merci à vous, et bonne journée.
      Sylvie de Monte.

  • 14 mars 2019, par Michelle

    J’aime bien .... et... la suite ??? C’est pour bientôt ?
    Bonne écriture à vous Michelle C

  • 19 janvier 2019, par Évelyne Thinet

    En voilà une découverte, Sylvie De Monte ! En quelques mots vous avez l’art de faire surgir la tendresse animale chez Sapiens. Encore merci à Édition 999. Je télécharge les livres de cette auteure. Évelyne Thinet

    • ^ 21 janvier 2019, par Sylvie de Monte

      Merci pour votre gentillesse. Je suis très touchée.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

 Dans le même rayon : Histoire courte

Mes anges gardiens

Quand j’étais encore jeune et que ça n’allait pas à cause de mes problèmes de santé et aussi la méchanceté gratuite dont j’ai toujours été victime je priais pour que mes deux arrières-grands-pères qui sont morts pour la France en 1915 ainsi que tous ceux qui sont (...)

Ils ont gagné le Tour de France avant de mourir pour la France.

Tu t’appelais François Faber tu as gagné le tour de France en 1909 mais un jour en allant à notre dame de lorette dans le Pas-de-Calais j’ai appris ta véritable histoire car en lisant un livre de cyclisme j’avais vu ton nom dans les vainqueurs du Tour de France (...)

La culotte

Toujours à repousser, jusqu’au jour où il n’y eut plus de culottes.

Pour Fabio Casartelli

Tu t’appelais Fabio Casartelli, Tu as été champion Olympique, Tu t’appelais Fabio Casartelli, Tu aimais tant le tour de France, Mais tu es mort en course, Je sais que le Tour de France, Ne t’as jamais (...)