Libérez vos mots, lisez sans limite ! Publiez et découvrez gratuitement

Accueil > Littérature Erotique > Le Pacte de Schwerin

Le Pacte de Schwerin Le Pacte de Schwerin

Le Pacte de Schwerin

Pierre Simon (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 270

Version publiée le 5 avril 2024

Les statistiques du livre

2952 lecteurs ont feuilleté le livre

2253 lecteurs ont inclus ce livre dans leur bibliothèque.

Evaluer le livre "Le Pacte de Schwerin"

8 votes

Note Moyenne

4.62/5 sur 8 votants

Thème : Littérature Erotique (Interdit aux moins de 18 ans)

ISBN : en cours  

  

La quatrième de couverture

Ils se sont séparés. Ils se retrouvent. Ils s’aiment, si la chose est possible, plus que jamais. Elle est Allemande, lui Français. Ils ont la passion des jardins, de la musique, du vin blanc frais et du sexe.
Ils décident d’exorciser leur passé et de mettre en scène leurs fantasmes.
Ils jouent gros.
Dans un an, la durée de ce "Pacte de Schwerin", ils sauront s’ils ont gagné ou perdu.


AVERTISSEMENT : des scènes ou des propos peuvent heurter la sensibilité des lecteurs

La première page

Au nord-est de l’Allemagne se trouve la région du Mecklenburg, dont la capitale est Schwerin. C’est là, dans un hôtel au bord du lac, que ce récit commence.

IRINA M., FEMME DE MENAGE. — Ils sont arrivés séparément — lui à l’heure du déjeuner, elle un peu plus tard. Les couples illégitimes, je connais ; mais eux c’était autre chose. L’après-midi j’avais ma pause. Le soir j’ai frappé à la chambre pour préparer le lit. Je me doutais qu’ils s’en étaient servis. Mais à ce point ! Le drap de dessous tout fripé, les couettes à moitié défaites – et je vous en passe. Ils étaient gênés. Ils m’ont donné un pourboire. Ils voulaient que je boive un verre de vin avec eux — j’ai juste trempé mes lèvres. Elle, vraiment belle. Très grande avec des yeux bleu foncé, des dents qui brillent. Bien faite aussi : ça se voyait parce qu’elle s’était juste enroulée dans une serviette. Lui aussi très grand ; beaucoup de charme ; d’ailleurs il est Français. Ils ont trinqué avec moi. Je leur ai fait une fleur ; je leur ai mis des draps propres — de toute façon qui va compter mes draps ? Après, ils m’ont raconté. Ils m’ont dit qu’ils vivaient ensemble depuis des années, je crois dans un tout petit village, qu’ils avaient eu un mauvais passage, ils s’étaient séparés pendant six mois et juste aujourd’hui ils se retrouvaient. Lui, il avait presque des larmes en me racontant ça. Elle, ça coulait carrément. Mais elle souriait. Elle était heureuse. Ils s’étaient retrouvés. Avant que je parte ils m’ont demandé de poser ma main à plat, ils ont posé leurs mains à eux sur la mienne et ils ont dit que j’étais leur témoin, que c’était comme un mariage, qu’ils se quitteraient plus que par la mort. Ça m’a ému. J’y repense souvent. Je ne les ai jamais revus. Le lendemain et l’autre lendemain c’était mon jour de congé. Tout ce que j’ai revu d’eux c’est la chambre à faire — ils étaient déjà partis, mais il y avait encore leur odeur. Et le lit, bien sûr, dans le même état que le premier jour. Ils m’ont dit leurs prénoms. Charlotte et Pierre. Lui Français, je vous ai dit ?, et elle Allemande. Charlotte, Pierre. C’est des beaux prénoms. Et pour ainsi dire, je suis leur témoin de mariage.

Biographie de Pierre Simon

Je suis journaliste. Ce manuscrit est le récit d’une histoire d’amour assez hors du commun que j’ai vécue avec une femme Allemande, dans un petit village de Prusse. Pendant un an, nous sommes allés très loins dans l’exploration de nos fantasmes. Ensuite, comme nous l’avions décidé au départ, nous...

Autres(s) parution(s) de l'auteur

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

2 discussions

  • 30 avril, par Joss034

    Excellente publication, on dirait que nous assistons au scènes décrite en tant que voyeur ou participants de loin .
    Récit très érotique avec beaucoup de détails, je n’ai pas lu j’ai dévoré le texte ,merci .

  • 30 avril, par Joss034

    Texte super , très bien écrit on vit les passages avec beaucoup de détails c’est très excitant, on vit le texte et les situations comme un participants ou comme un voyeur , merci .

Dans le même rayon : Littérature Erotique

La Fille de l’Entresol

Nouvelle SM. Le sadisme ordinaire n’a pas toujours besoin d’accessoires : de menottes,chaînes ou fouets en matière plastique. Méchanceté et mépris en tiennent lieu dans le vie quotidienne. Achkhène, étudiante désargentée, est amoureuse. Dérénik est beau, (…)

Marie, sans pudeur (Histoire vraie)

Jérémie, le patron, SANS HARCELER son employée, rêve de la voir dans cet élégant sous-vêtement. Face à cette insistance, Marie décide de prendre les devants : de son propre chef, elle passe la pièce de lingerie et s’expose résolument. Il s’agit pour Marie (…)

ANGEL’S FACE

Quand l’innocence change de face.