La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Classique > Le Grand Meaulnes

Le Grand Meaulnes

Alain Fournier (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 275

Version publiée le 9 novembre 2018 - (Premère publication sur Edition999 le 12 avril 2016)

Les statistiques du livre

👩‍💻🧑‍💻
780 Lectures
6 Lectures/31 jours

🖱
5/5 sur 10 votants

👩🏻‍🏫🧑🏻‍🏫
1172 visites
👨‍👩‍👦‍👦
2 avis

Evaluer le livre


Thème : Classique

🖋️ La quatrième de couverture

Il arriva chez nous un dimanche de novembre 189…
Je continue à dire « chez nous », bien que la maison ne nous appartienne plus. Nous avons quitté le pays depuis bientôt quinze ans et nous n’y reviendrons certainement jamais.

🗏 La première page

Nous habitions les bâtiments du Cours Supérieur de Sainte-Agathe. Mon père, que j’appelais M. Seurel, comme les autres élèves, y dirigeait à la fois le Cours Supérieur, où l’on préparait le brevet d’instituteur, et le Cours Moyen. Ma mère faisait la petite classe.
Une longue maison rouge, avec cinq portes vitrées, sous des vignes vierges, à l’extrémité du bourg ; une cour immense avec préaux et buanderie, qui ouvrait en avant sur le village par un grand portail ; sur le côté nord, la route où donnait une petite grille et qui menait vers La Gare, à trois kilomètres ; au sud et par derrière, des champs, des jardins et des prés qui rejoignaient les faubourgs… tel est le plan sommaire de cette demeure où s’écoulèrent les jours les plus tourmentés et les plus chers de ma vie – demeure d’où partirent et où revinrent se briser, comme des vagues sur un rocher désert, nos aventures.

  

⚠️ Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Alain Fournier

Après son service militaire, Alain-Fournier cherche un emploi, il trouve en avril 1910 un poste de rédacteur à Paris-Journal. Il rencontre Jeanne Bruneau, une jeune modiste, originaire de Bourges. Il se donne d’abord tout entier à elle, mais elle ne le comprend pas. Le 19 octobre 1910, il écrit à...

📖 Autres(s) parution(s) de l'auteur

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

2 discussions

  • 13 avril 2016, par Jean-Paul Desvcerchère

    Avec la très belle adaptation cinématographique de Jean-Gabriel Albococo en 1967 dont le DVD sort aujourd’hui d’après les infos de Allociné.

  • 12 avril 2016, par Jean-Michel

    Magnifique roman qui se devait d’être présent sur Edition999 pour être lu et re-lu.

 Dans le même rayon : Classique

Le Songe d'une nuit d'été

Le Songe d’une nuit d’été

Belle Hippolyte, l’heure de notre hymen s’avance à grands pas : quatre jours fortunés amèneront une lune nouvelle ; mais que l’ancienne me semble lente à décroître ! Elle retarde l’objet de mes désirs, comme une marâtre, ou une douairière, qui puise (...)

L'Homme qui a vu le diable

L’Homme qui a vu le diable

Le coup de tonnerre fut si violent que nous pensâmes que le coin de forêt qui poussait au-dessus de nos têtes avait été foudroyé et que la voûte de la caverne allait être fendue, comme d’un coup de hache, par le géant de la tempête. Nos mains se (...)

Jack

Jack

Par un K, monsieur le supérieur, par un K ! Le nom s’écrit et se prononce à l’anglaise… comme ceci, Djack…