Libérez vos mots, lisez sans limite ! Publiez et découvrez gratuitement

Accueil > Fantastique > La zone C

Fantastique

La zone C

Maelène Fournier (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 7

Version publiée le 29 octobre 2012

Les statistiques du livre

860 lecteurs ont feuilleté le livre

779 lecteurs ont inclus ce livre dans leur bibliothèque.

Evaluer le livre "La zone C"

8 votes

Note Moyenne

5/5 sur 8 votants

Thème :
Fantastique

La quatrième de couverture

Ce mercredi, jour de marché, les rues du village étaient encore vides à cette heure matinale. Comme à l’accoutumé, madame Michaud, en robe de chambre, se rendit à sa boîte aux lettres. Elle tourna la clef dans la serrure et laissa échapper un léger soupir de plaisir en saisissant le nouveau catalogue Duglon. Mais un grondement croissant l’interpella.

L’interview de Maelène Fournier

La première page

en cours de rédaction
  

Biographie de Maelène Fournier

Professeur de collège retraitée, je passe le printemps et l’été à peindre à l’huile et à l’aquarelle des paysages de mon Pays d’Othe où je demeure et où j’aime à me promener. L’hiver, lorsque la lumière n’est plus bonne, j’écris des petites histoires.

Autres(s) livre(s) de Maelène Fournier

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

Que lire après
La zone C

La zone C

La zone C

Ce mercredi, jour de marché, les rues du village étaient encore vides à cette heure matinale. Comme à l’accoutumé, madame Michaud, en robe de chambre, se rendit à sa boîte aux lettres. Elle tourna la clef dans la serrure et laissa échapper un léger soupir (…)

Joyeux anniversaire Martha

Joyeux anniversaire Martha !

Marcloux dans le borinage, octobre 2003. en cette fin de journée maussade, le vieil homme s’affairait au rangement de sa boutique. Elle se situait sur la place du village, et rien n’y avait changé depuis sa création cinquante ans plus-tôt. La peinture de (…)

OMBRES

Tom avait 24 ans lorsque l’incident s’était produit. Il était un jeune homme comme on en trouvait partout en ville. Cela, avant que l’incident ne le frappe, car, à présent, il s’était différencié des autres par cette chose qu’il voyait.