Libérez vos mots, lisez sans limite ! Publiez et découvrez gratuitement

Littérature

LE VENIN

Ravet Amandine (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 120

Version publiée le 19 juin 2012

Les statistiques du livre

1310 lecteurs ont feuilleté le livre

993 lecteurs ont inclus ce livre dans leur bibliothèque.

Evaluer le livre "LE VENIN"

9 votes

Note Moyenne

4.78/5 sur 9 votants

Thème :
Littérature

La quatrième de couverture

Portrait d’une jeunesse actuelle en pleine dérive. Entre drogue et alcool, Lola, héroïne déchue, tente de trouver sa place. Le venin de l’amour trouble sa vie, celui de la gloire la brise.

La première page

en cours de rédaction
  

Biographie de Ravet Amandine

Je suis professeur de français dans un lycée. Maman d’un petit garçon de trois ans. L’écriture est une passion depuis l’âge de huit ans.

Autres(s) parution(s) de l'auteur

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

1 discussion

  • 12 avril 2013, par Daniel Fattore

    "Le Venin" m’a paru un ouvrage qui se lit vite, c’est vrai : pas de temps mort, une langue classique, fluide et pas compliquée, finalement en phase avec le récit - je l’aurais aimée un peu plus travaillée, même, peut-être plus dans la recherche de la voix personnelle de la narratrice.

    J’ai eu du mal à m’attacher au personnage de Clint, qui m’a toujours paru détestable - une impression que vous avez cherché à donner ? Faire ressortir Raphaël en fin de récit ? J’avoue que je m’y attendais un peu... Pas toujours facile, par ailleurs, de se retrouver dans le petit monde des modèles, photographes, snowboardeurs, etc. ; enfin, j’ai trouvé l’ascension du modèle Lola très/trop rapide, mais je ne connais pas le monde des modèles photo : il est possible que cela arrive.

    Trouvaille intéressante : les pages de journal intercalées, qui rythment le récit et lui fournissent un contrepoint introspectif. Mieux encore, les éléments poétiques intercalés, qui induisent une rupture bienvenue dans la musique du texte.

    Enfin, bien joué d’exploiter l’image du venin, à la fois dans des sens très concrets (drogue, alcool) et plus conceptuels (amours impossibles). Dès lors, le titre est idéal, même s’il se concrétise d’une manière particulière dans votre récit. Fin suggérant un récit cyclique : le venin serait-il irrémédiable ?

    Voilà quelques impressions ! Je vous remercie encore pour les heures de lecture. Avez-vous d’autres ouvrages à votre actif ?

Dans le même rayon :
Littérature

POINT DE NON-RETOUR POLYMORPHE

POINT DE NON-RETOUR POLYMORPHE

Les multiples aspects de la vie moderne forment l’ossature de ce recueil de nouvelles dans lequel événements ordinaires et faits étranges cohabitent dans l’entrelacs des possibles. Les intrigues sèment plus que jamais la confusion et le doute dans l’esprit (…)

Contes

Contes

Des contes pêle-mêle - MON AMI LE PERROQUET - On l’avait surnommé Gros. Personne ne se souvenait de son prénom, Kamal, le parfait. A force d’être assimilé à sa graisse, il a fini par tout détester : l’école,

Ma chère ennemie

Ma chère ennemie

Midi sonna sur la vieille horloge du salon, au fond de l’étroit couloir qui menait à l’appartement des Fonssiers, personne ne l’entendit ,dans le restaurant c’était déjà la cohue, la porte d’entrée s’ouvrait et se refermait à chaque instant faisant à (…)