La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Biographie > KABYLIE SANS KABYLES

KABYLIE SANS KABYLES

Mohamed-Karim ASSOUANE (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 65

Version publiée le 22 novembre 2020

Les statistiques du livre

491 lecteurs ont feuilleté le livre

263 lecteurs ont inclus ce livre dans leur bibliothèque.

Note Moyenne : 4.2/5 sur 5 votants

Evaluer le livre


Thème : Biographie

🖋️ La quatrième de couverture

Toujours "sacralisé" comme écrivain d’une certaine mémoire Algérienne, Albert Camus de "Misère de la Kabylie" tenait à répondre par une contre-enquête, émanant d’un "Algérien" à un "Algérianiste". René Janon, c’est de lui qu’il s’agit, reste méconnu en Algérie. Qu’avait-il dit de la Kabylie pour que Camus y réponde dans un ton, malheureusement, bien nihiliste ?

🗏 La première page

C’est bien la crise économique des années 1929-1933, l’établissement des dictatures fascistes et le danger de leur asservissement de l’Europe qui ont mis fin au processus de dévalorisation des valeurs et des idées traditionnelles de la société capitaliste. Le désespoir qui engendre des sentiments d’inutilité de l’existence humaine devient la valeur choc d’une culture sociale.
A l’époque de sa série d’articles sur une certaine misère d la Kabylie, Camus était loin du marxisme et de l’analyse matérialiste dialectique et historique. Il était bien enterré à lire Nietzsche, Dostoïevski et admiratif d’André Malraux.
En 1938, il publia son Caligula en se fixant comme objectif de démontrer l’absence d’horizon de l’impasse qu’avait atteint le nihilisme de cette époque trouble, et l’apogée de l’idéologie de la haine humaine qui déclare « la violence et la tromperie comme seules valeurs » (Lettre à un ami allemand, Paris, 1945).

  

⚠️ Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Mohamed-Karim ASSOUANE

Mohamed-Karim Assouane est enseignant de littérature française moderne et contemporaine et membre de l’Equipe de recherche sur les manuscrits de Mohamed Dib du CNEPRU (Alger). Il est auteur de plus de : • Recueil de poèmes : Poème pour une passion, Silex éditions, Paris, 1985.• Paul Robert :...

📖 Autres(s) parution(s) de l'auteur

Divagations d'âmes, de Omar SAMAR

Divagations d’âmes, de Omar SAMAR

Bientôt le souffle terrible des martyrs fera dissiper le voile sombre qui couvre notre belle Algérie et tout s’étalera au grand soleil et nos insulteurs d’aujourd’hui seront les coupables de demain, écrit Omar Samar prophétique, dans El Hack (17 (...)

2023

Les Berbères et leurs conquérants

Les Berbères et leurs conquérants. Par Mohemd El-Aziz KESSOUS

Le parcours de Mohamed El-Aziz Kessous après obtention d’une licence en Droit entre Alger et Paris est fondamentalement marqué par l’action politique et sociale. De l’Association des Etudiants Musulmans Nord-Africains en France (AEMNAF) à l’UDMA de (...)

2023

BOUALEM KHALFA AU PAYS D'ENVER KHODJA

BOUALEM KHALFA AU PAYS D’ENVER KHODJA

BOUALEM KHALFA AU PAYS D’ENVER KHODJA est un reportage qu’avait réalisé le membre du CC du Parti Communiste Algérien dans l’Albanie d’ Enver Hodxa en novembre 1951.

2023

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

 Dans le même rayon : Biographie

Grâce infinie

Grâce infinie

Ceci est l’histoire édifiante d’un puissant prédicateur, L’Auteur décrit dans ce texte des points très importants : l’attitude qu’on doit avoir face à un problème et la nécessité du pardon pour obtenir la grâce infinie de Dieu. Il s’agit bien d’un (...)

Sur les traces d'Al Muntazar

Sur les traces d’Al Muntazar : l’histoire de Seydina Limamou LAHI

Si en Afrique un vieillard qui meurt est une bibliothèque qui brûle, peut être devrions nous trouver une technique de momification qui nous permettra de pérenniser la substance de ces bibliothèques afin qu’elles ne brûlent plus mais deviennent des (...)

Jean classe 1915 ; Lettres volées à l'oubli

Jean classe 1915 ; Lettres volées à l’oubli

Ce livre, basé sur des documents authentiques retrace la vie d’un jeune toulousain mort à 20 ans durant la Grande Guerre sur le front d’Artois. Difficile pour moi d’en dire plus, mais pour vous éclairer voici les commentaires de Lucien Remplon, écrivain, (...)