Libérez vos mots, lisez sans limite ! Publiez et découvrez gratuitement

Accueil > Biographie > KABYLIE SANS KABYLES

Biographie

KABYLIE SANS KABYLES

Mohamed-Karim ASSOUANE (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 65

Version publiée le 22 novembre 2020

Les statistiques du livre

508 lecteurs ont feuilleté le livre

268 lecteurs ont inclus ce livre dans leur bibliothèque.

Evaluer le livre "KABYLIE SANS KABYLES"

5 votes

Note Moyenne

4.2/5 sur 5 votants

Thème :
Biographie

La quatrième de couverture

Toujours "sacralisé" comme écrivain d’une certaine mémoire Algérienne, Albert Camus de "Misère de la Kabylie" tenait à répondre par une contre-enquête, émanant d’un "Algérien" à un "Algérianiste". René Janon, c’est de lui qu’il s’agit, reste méconnu en Algérie. Qu’avait-il dit de la Kabylie pour que Camus y réponde dans un ton, malheureusement, bien nihiliste ?

La première page

C’est bien la crise économique des années 1929-1933, l’établissement des dictatures fascistes et le danger de leur asservissement de l’Europe qui ont mis fin au processus de dévalorisation des valeurs et des idées traditionnelles de la société capitaliste. Le désespoir qui engendre des sentiments d’inutilité de l’existence humaine devient la valeur choc d’une culture sociale.
A l’époque de sa série d’articles sur une certaine misère d la Kabylie, Camus était loin du marxisme et de l’analyse matérialiste dialectique et historique. Il était bien enterré à lire Nietzsche, Dostoïevski et admiratif d’André Malraux.
En 1938, il publia son Caligula en se fixant comme objectif de démontrer l’absence d’horizon de l’impasse qu’avait atteint le nihilisme de cette époque trouble, et l’apogée de l’idéologie de la haine humaine qui déclare « la violence et la tromperie comme seules valeurs » (Lettre à un ami allemand, Paris, 1945).

  

Biographie de Mohamed-Karim ASSOUANE

Mohamed-Karim Assouane est enseignant de littérature française moderne et contemporaine et membre de l’Equipe de recherche sur les manuscrits de Mohamed Dib du CNEPRU (Alger). Il est auteur de plus de : • Recueil de poèmes : Poème pour une passion, Silex éditions, Paris, 1985.• Paul Robert :...

Autres(s) parution(s) de l'auteur

Au pays de Staline

Au pays de Staline

Abdelhamid BENZINE (1926-2003) est plus qu’un journaliste d’Alger-républicain, ce 1er quotidien francophone anticolonialiste. Il est un militant de la cause indépendiste et de la lutte nationale démocratique pour plus d’émancipations en Algérie. Pour le (…)

2024

De Pékin à Pyong-Yang

De Pékin à Pyong-Yang

Abassia Fodil (1/3/1918 - 2/2/1962) militante et cadre féministe du Parti Communiste Algérien et Baya Bouhoune-Allaouchiche-Jurquet (9/4/1920 - 2/2/2007) sa Consoeur à la même organisation sont le symbole même du féminisme militant en Algérie entre la (…)

2024

Divagations d'âmes, de Omar SAMAR

Divagations d’âmes, de Omar SAMAR

Bientôt le souffle terrible des martyrs fera dissiper le voile sombre qui couvre notre belle Algérie et tout s’étalera au grand soleil et nos insulteurs d’aujourd’hui seront les coupables de demain, écrit Omar Samar prophétique, dans El Hack (17 septembre (…)

2023

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

Dans le même rayon :
Biographie

L'ALGERIE DES ANARCHISTES

L’ALGERIE DES ANARCHISTES

L’Algérie des Anarchistes, rassemble les textes peut connus de cette mouvance politique dont l’histoire débuta durant la Résistance républicaine espagnol et s’acheva avec le MNA réactionnaire de Messali Hadj.

L'EMIR KHALED Un autre regard

L’EMIR KHALED Un autre regard

Khaled est un militaire de formation venue à la politique telle quelle lui a été enseignée par l’école française. A son premier contact avec la réalité coloniale, il s’est confronté aux légionnaires de la féodalité coloniale, ceux de sa race, que (…)

Portraits de vieilles dames en petites filles

Portraits de vieilles dames en petites filles

Des vieilles dames racontent leur enfance au tournant du 19 ème et du 20 ème siècle.Elle sont toutes d’origine sociale et de régions différentes. Elle jettent un regard sincère, naïf et sans regret sur cette époque où les filles allaient peu à l’ école.