Jacques le fataliste et son maître ()

Denis Diderot (Auteur)

Nombre de pages : 362

Avis (0)

2 votes

Notre vidéo pour lire facilement

Thème : Classique

( Version du 28 octobre 2018 )

 Le mot de Denis Diderot pour Jacques le fataliste et son maître

Jacques le fataliste et son maître

Comment s’étaient-ils rencontrés ? Par hasard, comme tout le monde. Comment s’appelaient-ils ? Que vous importe ? D’où venaient-ils ? Du lieu le plus prochain. Où allaient-ils ? Est-ce que l’on sait où l’on va ? Que disaient-ils ? Le maître ne disait rien ; et Jacques disait que son capitaine disait que tout ce qui nous arrive de bien et de mal ici-bas était écrit là-haut.

Quatrième de couverture :

LE MAÎTRE
C’est un grand mot que cela.
JACQUES
Mon capitaine ajoutait que chaque balle qui partait d’un fusil avait son billet.
LE MAÎTRE
Et il avait raison… »
Après une courte pause, Jacques s’écria : « Que le diable emporte le cabaretier et son cabaret !
LE MAÎTRE
Pourquoi donner au diable son prochain ? Cela n’est pas chrétien.
JACQUES
C’est que, tandis que je m’enivre de son mauvais vin, j’oublie de mener nos chevaux à l’abreuvoir. Mon père s’en aperçoit ; il se fâche. Je hoche de la tête ; il prend un bâton et m’en frotte un peu durement les épaules. Un régiment passait pour aller au camp devant Fontenoy ; de dépit je m’enrôle. Nous arrivons ; la bataille se donne.

 Signaler un problème avec l'ebook gratuit.


Découvrez Denis Diderot :

La France  est à l'honneur avec l'auteur francophone Denis Diderot
" Né à Langres et fils d’un maître coutelier, Denis Diderot suit ses études chez les Jésuites, puis au lycée Louis-Le-Grand et devient maître ès Art en 1732. Il mène jusqu’à son mariage, en 1743, une vie de bohême qui lui fait perdre la foi. Pendant cette période, il fait la connaissance de Jean-Jacques... "

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message



  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.