Libérez vos mots, lisez sans limite ! Publiez et découvrez gratuitement

Accueil > Littérature > J’irai où tu m’emmènes

J'irai où tu m'emmènes

J’irai où tu m’emmènes

Gilles Ducloux (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 203

Version publiée le 2 juillet 2015

Les statistiques du livre

734 lecteurs ont feuilleté le livre

597 lecteurs ont inclus ce livre dans leur bibliothèque.

Note Moyenne : 5/5 sur 4 votants

Evaluer le livre


Thème : Littérature

La quatrième de couverture

Victor relevait ses pièges, son pistage l’emmena dès le lever du jour dans la forêt de Limon. Les châtaigniers tombaient l’un après l’autre sous les coups d’un ver de Chine qui se logeait dans leurs feuilles, s’y reproduisait à les en étouffer et ce sur des milliers d’hectares.
Il dégagea un grand murin d’un piège à collet, une femelle pleine, la répertoria, la marqua et la relâcha. Il entendit une tronçonneuse au loin et remarqua qu’il s’en approchait insensiblement. Ce devait être Francis qui débitait les arbres malades pour laisser place à d’autres espèces de feuillus. Endiguer l’épidémie s’il était encore temps, au risque de perdre le label Forêt d’exception que leur avait discerné l’Office national des Forêts en 2001 et qui célébrait douze-mille hectares de forêts exemplaires parmi les neuf-cent-cinq kilomètres carrés du Parc. Piégeage, coupe, faune et flore étaient régis par le Parc National dont Victor était un des vingt-six gardes forestiers (statut Care, second échelon) mais si le vieux Francis, cette tête de mule, défendait son indépendance quitte à risquer chaque jour la faillite ou l’accident invalidant, grand bien lui fasse !

La première page

en cours de rédaction
  

Autres(s) parution(s) de l'auteur

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

3 discussions

  • 7 juillet 2015, par Marie Dominique

    Je viens de le finir et j’ai adoré ! Un bon style et une histoire très forte qui monte, qui monte jusqu’au dernier rebondissement. Extra. De plus, c’est vraiment en phase avec l’actualité et on se prête à rêver que cela arrive (mais je ne veux pas en dire trop). Et puis, par les temps caniculaires, se rafraîchir un peu dans les forêts enneigées est parfait.

    • ^ 18 août 2015, par Pierrette Robard

      Oui, c’est un roman très prenant et très réussi.
      Sa construction, les deux parties tellement différentes, apporte une grande clarté au message.
      De plus, la lecture en est très agréable, le style est simple et les mots précis.
      Et puis, tous autant que nous sommes à se plaindre de comme le monde va si mal, enfin quelqu’un qui met des mots dessus, au quotidien, et qui propose en plus un projet d’écriture collaborative. Une des façons à notre portée pour dire " non".
      Bravo Gilles.

  • 7 juillet 2015, par Jacques Burroud

    J’ai bien aimé. Bravo

Dans le même rayon : Littérature

La Vouivre des fontaines

La Vouivre des fontaines

Mot de l’auteur Ayant toujours été passionné d’histoires locales et de légendes, ce roman m’a permis d’en savoir plus sur l’histoire de ma région au Moyen Âge. En 1500, Bourg-en-Bresse regroupait 40 tours, les templiers et les sires possédaient les (…)

L'initié Gambara

L’initié Gambara

Il s’agit de l’histoire d’un homme idéaliste du nom de Demba, ravagé par la disparition de la seule femme qu’il ait réellement aimé. Il lutte pour survivre avec sa fille qui est le seul lien avec son passé. L’étude ethnologique d’une population minoritaire (…)

Il bat de nouveau

Il bat de nouveau

Début d’une nouvelle : Je sors de mon taf… Bon, ce soir petite sortie avec ma copine Jeanne, ça va me faire du bien. Ma semaine n’était pas particulièrement éreintante mais j’ai besoin de me changer les idées. Sur la route vers chez moi, je rêvasse. Rien (…)