Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Littérature > Gaïa

Gaïa

Joon Ticloon (Auteur)

Nombre de pages : 9

 Remercier Joon Ticloon

Les statistiques du livre


55 Lectures
4 Lectures / 31 jours


5 /5 sur 2 votants

1053 visites

Evaluer le livre


Thème : Littérature

( Version du 6 avril 2022 )

 La quatrième de couverture

Soit ton propre sauveur, c’est tout de suite qu’il est l’heure !

 La première page

Il était une fois, habitant dans une petite ville de Montagne, une petite fille qui s’appelait Gaïa.
Ses parents l’avaient appelé Gaïa, qui est le nom de la déesse de la Terre, pour porter honneur à la nature et à la vie sous toutes ses formes.
Gaïa était sensible et avais développé très tôt un moyen de communication avec les animaux qui faisait qu’elle passait plus de temps dans la forêt ou à courir la colline qu’à jouer avec les autres enfants.
Les bûcherons aux alentours disaient souvent avoir croisé la petite Gaïa, souriante et chantant seule, dans la forêt, à l’heure de l’école… et tous s’inquiétaient de son avenir.
Ce qu’ils semblaient ignorer, c’est que Gaïa loin d’être seule avaient tout pleins d’amis dans la forêt, et que ce qu’elle chantait n’était rien de moins qu’un hymne à l’amour a toutes ces vies qui croisaient son passage.

Elle chantait :

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Joon Ticloon

Sdf par choix, chanteuse et écrivain par intuition.

 Autres(s) parution(s) de l'auteur

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

 Dans le même rayon : Littérature

Parents responsables !

Rares sont les livres abordant les différents aspects de l’éducation. Comment éduquer le cœur, l’esprit, l’intelligence, la volonté ? Les parents ont un certain devoir de transmettre mais comment faire éclore chez nos enfants des valeurs, un projet de vie, des (...)

Errances à Manhattan

Un homme et une femme se rencontrent dans un bar de nuit, avant d’errer sans fin dans les rues de New York. Ils hésitent avant de rejoindre Greenwich Village où il vit, en séjournant provisoirement dans un (...)

Plumes de guerre

Voilà, presque un siècle que la Première Guerre mondiale s’est achevée. Mon grand-père Léonce Moreau, cultivateur de métier, aura connu la fin du 19e siècle et les premiers pas de l’homme sur la lune.

Épluchures de yaourt

Pour quelle raison un tel titre : l’épluchure est ce qu’on enlève à une chose pour déguster ce qui nous intéresse, un yaourt est un aliment lacté autrement dit ce titre est une absurdité, une impossibilité qui est celle de vouloir rapporter une vie de treize ans (...)