Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Fantastique > Destruction d’une âme

Destruction d’une âme

Thomas Iseron (Auteur)

Nombre de pages en A4 : Nombre de pages :

Les statistiques du livre


624 Lectures
3 Lectures / 31 jours


1.01 /5 sur 1 votants

923 visites

Evaluer le livre


Thème : Fantastique

Version publiée le 16 juin 2006

 La quatrième de couverture

J’entendis des crissements de pneus, des cris de passants. Je sentis ma cage thoracique se faire broyer par la voiture et je vis ma main baignée dans le sang. J’avais envie de vomir et souffrais infiniment. Mes yeux se fermèrent ...
Je me réveillais, autour de moi je voyais que du vide, un paysage lunaire dévasté et sans vie. Au loin de cette étendue de désolation on apercevait des montagnes.
Des silhouettes brumeuses s’approchèrent de moi, elles se mouvaient dans l’espace et leurs couleurs grises me dégoûtait. Je reculais, effrayé quand les silhouettes s’immobilisèrent. Une de ces silhouettes s’approcha un peu plus de moi et, je ne sais absolument pas comment mais elle s’exprima, j’entendis sa voix, un grognement fatigué, on aurait cru entendre la voix d’un mort, je ne comprenais pas ce qu’elle disait puis elle recula et les ombres m’entourèrent et se mirent à chuchoter, je paniquais, et fus saisis d’un mal de tête infernal, leurs chuchotements pénétraient au plus profond de mon esprit...

 La première page

en cours de rédaction

 Pour aller plus loin

( A venir prochainement )

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Thomas Iseron

Thomas Iseron est un auteur qui a décidé de publier sur Edition999 un ou plusieurs ebooks gratuits. Les livres "Murder party dans les rues de Londres" "L’accident" "Destruction d’une âme " sont pour l’instant les seuls ebooks gratuits publiés sur le site Edition999.info. La littérature partagée est...

 Autres(s) parution(s) de l'auteur

L’accident

J’étais seul dans la nuit et ma voiture était tombée en panne. Je rentrais chez moi après une soirée bien arrosée chez des amis qui habitaient à la campagne, lorsqu’elle s’était brusquement arrêtée. Ces amis habitaient bien loin de chez moi, mais je n’avais pas osé (...)

2006

3 discussions

  • 6 septembre 2006, par Alice


    C’est choquant voila c ’est le mot que je cherchais, choquant dans le sens de percutant... on est percuté, et je n’arrive pas à savoir pourquoi.
    Sinon je n’ai pas compris ta dernière phrase, es tu devenu la mort, c’est ça ?

  • 21 juin 2006, par THIBAULT

    trop la classe ta nouvelle simon
    la vie apre la mort est un sujet vaste et j’espere que tu nous en ferra d’autre dans le même genre
    ++

  • 18 juin 2006, par Sharyann

    C’est assez sybillin comme texte, mais j’ai aimé. Ca a l’air d’être le genre de récit que l’on rêve avant de l’écrire.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

 Dans le même rayon : Fantastique

Le Dernier Sabbat

L’aventure débute à Montréal, de nos jours. Henri de Voragine rencontre Adeline Bisclavret, qu’il ne connaissait pas.

Vilaines créatures

Imaginaire : irréel, qui n’existe que dans l’imagination. Méchant, ante : porté à faire du mal, contraire à la bonté, mordant, maussade, sans valeur. Créature : être crée Croque-mitaines : petites créatures imaginaires et méchantes dont les parents se servent (...)

L’homme au vieil accent russe.

Je suis là, dans cette pièce à attendre que la voix me parle à nouveau. Pourquoi suis-je ici d’abord ? Dans une pièce où le blanc est la seule couleur. Et ce miroir en face de moi ? Quand je me regarde dedans, je vois un homme qui ne peut même pas bouger les (...)

Une apparition nocturne

La vieille demeure à demi effondrée gît à la lisière même du vaste océan ; Elle se trouve être dangereusement inclinée, comme si elle s’apprêtait d’un instant à l’autre à basculer définitivement dans les flots sous les assauts de la marée maintenant haute. La cave est (...)