Comme une femme à la mer

Cathy Taloud (Auteur)

Publié le 13 décembre 2013

 sur une moyenne de 3 votes

Thème : Littérature

 Le mot de Cathy Taloud pour Comme une femme à la mer

Comme une femme à la mer

J’ai choisi de me battre contre le cancer en accompagnant mes patients jusqu’aux derniers moments. Et puis je suis tombée devant l’impuissance des médecins et la douleur des familles. Je me suis effondrée devant ma propre fragilité à supporter l’inconcevable. Quand les portes se referment sur les familles qui laissent leurs morts au personnel médical, Christine, mon aide-soignante et moi avons vécu le plus terrible de ce que la mort nous offre ... Nous avons recueilli leurs derniers mots et leurs angoisses vers ce long voyage sans retour ! L’humour nous a sauvées parfois, le désarroi nous a pliées souvent et moi je m’y suis perdue ... Comme une femme à la mer ... ! Je n’ai jamais pu concevoir ce métier pour fermer des yeux, je l’ai fait pour soigner et pour la victoire de la vie ! Quand on a 19 ans, la mort ne peut être digne, elle est révoltante, insoutenable ! J’ai partagé les derniers instants de Linda et sans le savoir jamais, elle a partagé les miens .... A toutes les soignantes et soignants, que mon combat perdu, vous donne la force de vous battre pour que la vie l’emporte sur une mort que certains veulent digne !

Quatrième de couverture :

en cours de rédaction

 Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Découvrez Cathy Taloud :

La France est à l'honneur avec l'auteur francophone Cathy Taloud
  • Avis (3)

    Vos commentaires

    • Le 26 décembre 2013 à 11:54, par S. En réponse à : Comme une femme à la mer

      Tout ce que je n’ai jamais su, ou peut être pas voulu savoir de l’envers du décor, Cathy messager de dieu ou sainte errant dans les couloirs noirs du désespoir de la mort de ces malades en fin de vie. J’ai une pensée aussi pour tous ces proches dont l’amour et l’impuissance face à la maladie ont grâce à des gens comme vous pu voir les leur partir avec dignité.

      Aujourd’hui mon amour est partie, les deux soignantes du soir que je ne n’avais jamais vu avant étaient là pour adoucir son départ, j’ai vu de l’amour dans leurs gestes et leurs soins, je n’ai pas compris de suite pourquoi elles étaient autant remplies de bonté, maintenant je sais en vous aillant lu. Vous n’êtes malheureusement pas reconnue à la hauteur de ce que vous faites, je crains que vous ne soyez pressés comme un citron et que l’on se serve de vous jusqu’au point de non retour.

      J’éprouve un profond respect pour ce que vous faite, et si l’envers de ce décor est sombre, l’amour que vous administrez est beau comme la vie et le ciel dont la mer s’y reflète.

      A mon amour.
      Quand au petit matin en te tenant la main, je t’ai dit que tu en avais fini de cet acharnement médicamenteux, jamais plus tu ne souffrirais, tu m’avais laissé le plus beau des cadeaux : la chance d’avoir pu te connaitre et combien j’avais aimé t’aimer, je t’ai remerciée de cette vie que tu m’as offert et que nous avions tant désiré, que je vois grandir tous les jours, et que nous avions éduqué avec tout notre amour, je sait la fierté qui est la tienne aujourd’hui en le protégeant du regard et perchée sur ton étoile : "notre fils". Tu m’as ainsi quittée l’âme en paix en laissant couler une larme jaunie par toutes ces drogues qu’on t’avait administrées.
      Merci à vous qui nous avez entouré de vos bras immensément grand lors de ces derniers moments.

      • Le 29 décembre 2013 à 07:48 En réponse à : Comme une femme à la mer

        Mes pensées vont vers vous et votre amour ...
        Merci d’avoir lu mon témoignage et de m’avoir comprise aussi profondément, aussi humainement !
        Je vous embrasse
        Cathy

      Répondre à ce message

    • Le 15 décembre 2013 à 20:20, par rémi En réponse à : Comme une femme à la mer

      Un récit très touchant, qui aborde un sujet difficile mais d’actualité. On le dévore d’un trait, et on referme cet ouvrage absolument bouleversé. Je le recommande !

      Répondre à ce message

REDIGER UN AVIS
modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.