Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Littérature > Au Milieu de Nulle Part

Au Milieu de Nulle Part

Solana Willow (Auteur)

Nombre de pages : 33

 Remercier Solana Willow

Les statistiques du livre


99 Lectures
6 Lectures / 31 jours


5 /5 sur 4 votants

209 visites

Evaluer le livre


Thème : Littérature

( Version du 6 avril 2021 )

 La quatrième de couverture

Il s’agit d’un recueil de lettres d’une adolescente, Emma, qui part en van dans le nord de la Norvège sans internet alors qu’elle n’a aucune envie de faire ce voyage. Elle va écrire des lettres à son meilleur ami, Alexandre.

 La première page

Lettre 1
28 Juillet 2018 Cher Alexandre,
Ca y est mes parents sont définitivement fous ! On part en Norvège ! En camion ! A quatre ! Comment je vais faire ? Un mois sans WI-FI ! Sans voir d’amis ! A être tout le temps avec mes parents et mon frère ! Je ne vais jamais tenir ! Ils sont tombés sur la tête. Pourquoi je ne passe pas le mois à Camaret avec ma grand-mère comme d’habitude ? Cela serait beaucoup plus simple. Je dormirai dans le grenier avec les araignées. Arghh, je déteste ça ! (les araignées, pas dormir dans le grenier) Je pourrai naviguer, faire du surf... être avec mes cousins à faire des bêtises ! Mais non ! Je dois aller au milieu de nulle part !
J’ai beau me plaindre je suis quand même contente. Je vais découvrir d’autres pays !
Désolée si mon écriture n’est pas parfaite et pareil pour les fautes. Je suis dans le camion. Il est petit et bouge beaucoup à chaque bosse sur la route ! C’est assez amusant mais je dis ça car c’est que la première heure ! Après je vais très rapidement m’en lasser. Devant il y a les parents. Leurs sièges à eux sont mille fois plus confortables. C’est pas juste ! Et puis, à l’arrière il y a Arthur et moi. Avec les sièges beaucoup moins biens. Après tout c’est logique
 : on est les enfants et pas les parents. C’est ce qu’ils disent tout le temps ! Je ne suis pas tout à fait d’accord avec eux... Et mon derrière non plus.
Oh mon dieu ! Papa a mis sa playlist, j’en ai marre je la connais par coeur ! Attends il est où mon casque audio ? Il vaut mieux que j’écoute ma musique, sinon je vais devenir folle ! J’aime bien Lana Del Rey mais quand elle passe tout le temps au bout d’un moment c’est bon ! Franchement je suis bien mieux à écouter Galway Girl d’Ed Sheeran. C’est bien mieux ! Je vais me mettre à rapper un de ces quatre et les parents vont rien comprendre ! ;p Je pourrai bien rigoler ! J’en ris rien qu’en y pensant ! Ce n’est pas Arthur qui est prêt de rapper. Il écoute tout le temps de la musique classique. Il dit que c’est la meilleure musique. Peut-être. Mais moi je sais surtout que ça m’endort ! Bach, Mozart... et d’autres... Peut-être que c’est à cause de sa classe spécifique. Tu sais de sa section musique... En tout les cas je ne changerai pas d’avis. La musique classique ça m’endort. Les sons de Shawn Mendes sont mille fois meilleurs !

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Solana Willow

Je suis Solana Willow, une jeune écrivaine dont le rêve a toujours été d’écrire. J’ai commencé par mon roman SAIL que je n’ai jamais publié. Dans la vie j’ai trois passions : la voile, écrire et voyager.

 Autres(s) parution(s) de l'auteur

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

 Dans le même rayon : Littérature

Le soleil

Le soleil est futile et semblable à vous tous et non à moi. Le soleil est impardonnable de ce qu’il m’a fait. Lisez.

Le Petit Miracle des Îles de la Madeleine

L’histoire de Léopoldet de Joly-Ann. Deux gamins qui sont aimés. Qui se sont perdus puis retrouvés. L’histoire d’une famille avec ses joies et ses peines. Avec ses conflits et ses cicatrices. Pourquoi fallait-il que la mort répare ce qui semblait cassé (...)

La violence de l’espoir

La résignation, souvent assimilée au fatalisme, peut engendrer une détermination à lutter contre l’adversité, pour des lendemains meilleurs.

JEREMY ou Quand monsieur le hasard s’en mèle

C’était en novembre, une pluie fine tombait sur la Canebière, et lorsqu’il pleut la ville est triste, sinistre et même lugubre. Mon D…, il ne fallait pas nous habituer au Soleil et au beau temps à Marseille… Je rentrais des courses les bras chargés de paquets. (...)