Libérez vos mots, lisez sans limite ! Publiez et découvrez gratuitement

PATOUNE

PATOUNE

Patricia Borand (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 221

Version publiée le 18 décembre 2019

Les statistiques du livre

391 lecteurs ont feuilleté le livre

230 lecteurs ont inclus ce livre dans leur bibliothèque.

Evaluer le livre "PATOUNE"

5 votes

Note Moyenne

4.2/5 sur 5 votants

Thème : Autobiographie - Témoignage - Autofiction

  

La quatrième de couverture

De 1960 à 1970, par plages , Patoune raconte son enfance du point de vue de son âge du moment.
Patoune twiste à Clichy, Patoune dîne avec les loups, Patoune confectionne des sandwiches pour les derniers GI, conquiert Montmartre, ou replonge là où tout a commencé pour elle, pour un bain amniotique dans la Méditerranée.

La première page

C’est à Clichy que j’ouvre les yeux.
Ma vie commence comme celle de la petite dernière d’une grande famille. Maman, c’est la mère de ma mère.

Le bonheur des bébés Guigoz sort d’une dosette en plastique. La choupette du bébé dodu de la boîte d’aluminium cannelé sert de modèle de coiffure à toute la génération des post-baby-boomers.
Nés dans le paradis de l’essor économique d’une France rénovée, leur avenir ne promet qu’opulence, et découvertes domotiques.
Le bébé Guigoz français possède :

Une timbale et une cuillère en argent avec lesquelles, du haut de son trône de bois, il dirige les réunions familiales,
Une girafe de caoutchouc, pour amuser ses visiteurs.
Une brosse de soies blondes, et manche de bois, pour coiffer sa mèche chaque matin.

Mes cheveux ont alors la même couleur que ceux du fameux bébé Guigoz, mais il faut à Maman, un tour de brosse exceptionnel pour réussir le tableau sans faute.
Lorsqu’elles s’y essaient, les tatas posent la boîte bien en vue pour copier. Le résultat ne les satisfait jamais dès la première fois.

Biographie de Patricia Borand

Née dans un milieu atypique de deux êtres un peu perdus qui devront se séparer pour survivre, mes lectures éclectiques me dessinent une idée globale du monde parfois très éloignées de mes réalités ponctuelles. Lectrice précoce, de 1966 à 1970, Henri Troyat, Edmond Rostand ou Frédéric Dard...

Autres(s) parution(s) de l'auteur

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

Dans le même rayon : Autobiographie - Témoignage - Autofiction

Un si joli dimanche de campagne

Un si joli dimanche de campagne

C’était il y a une vingtaine d’années, à peine… déjà !!! Des amis nous disent : « Nous devons mettre en vente notre maison de campagne, venez donc la voir dimanche prochain, vous nous donnerez votre avis. » Adresse notée, le sud-est de notre banlieue (…)

Le dernier fléau de l'humanité : l'immaturité

Le dernier fléau de l’humanité : l’immaturité

Par une écriture variée, j’invite le lecteur à conscientiser qu’il faut apprendre à discerner ce qu’expriment nos émotions et pensées afin d’évoluer en toute liberté. Qu’en assument les situations qui provoquent des émotions plaisantes comme déplaisante (…)

Au cœur de la crise

Au cœur de la crise

En 2007, le numéro un mondial des constructeurs de voiliers passe le milliard d’euros de chiffre d’affaire. Avec 19 filiales et près de 30 sites de production à travers le monde, l’entreprise, créée en 1884 est devenue une référence du yachting (…)