Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Histoires courtes > Ma bougie pleurait

Ma bougie pleurait (2018)

Aboubakr TABAALLAT (Auteur)

Nombre de pages : 1

Les statistiques du livre


142 Lectures

4.2 /5 sur 5 votants

189 visites

Evaluer le livre


Ajouter une critique

Thème : Histoires courtes

( Version du 29 avril 2018 )

 Le mot de Aboubakr TABAALLAT pour Ma bougie pleurait

L’histoire parles d’une discussion entre moi et une bougie, cette dernière m’interprète qui ce que va se passer à mon village natal.

 Quatrième de couverture

Il était une fois, à mon village TIDGHSST, pendant une soirée d’hiver froide, le vent soufflait fortement, j’assis près d’une bougie pour lire mon livre, je me rappelle bien quelques mots du chapitre que je lisais cette soirée-là : « Fouroulou avez onze ans lorsque son père tomba gravement malade … » soudain, je constatai la cire de ma bougie tomba sur mon livre et je lui avais dit :
- « pourquoi pleures-tu ? »
- « je pleure car je m’inquiète de l’avenir du village », réponda-t-elle

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Aboubakr TABAALLAT

je suis un auteur conteur

 Dernières parutions de l'auteur

La chèvre du puits

Mon article parle d’une histoire que j’ai vécu personnellement et je la formule comme une conte pour enfant.

2018

Un message, un commentaire ?

 Dans le même rayon : Histoires courtes

REGARDS ET PAROLES

Recueil de nouvelles glanées dans mon imagination, ma vie avec mes rencontres.

Au Milieu de Nulle Part

Il s’agit d’un recueil de lettres d’une adolescente, Emma, qui part en van dans le nord de la Norvège sans internet alors qu’elle n’a aucune envie de faire ce voyage. Elle va écrire des lettres à son meilleur ami, (...)

inter dormi, labori kaj dormi

Ce livre est la version en esperanto de : Entre dodo, boulot et dodo est un livre dans lequel on peut trouver huit histoires différentes. Ce libre est écrit en français, en anglais, en espagnol et en (...)

L’Algérie des laquais !

Aux laquais du XXIe siècle Algérien de saisir que les quelques portes qui leurs ont été ouvertes durant les deux dernières décennies, se refermeront très vite afin que nos demeures ne s’infectent pas davantage de leurs propos (...)