Libérez vos mots, lisez sans limite ! Publiez et découvrez gratuitement

Lettres à mes parents Lettres à mes parents

Lettres à mes parents

Dominique Mahé (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 205

Version publiée le 30 septembre 2022

Les statistiques du livre

1590 lecteurs ont feuilleté le livre

314 lecteurs ont inclus ce livre dans leur bibliothèque.

Evaluer le livre "Lettres à mes parents"

7 votes

Note Moyenne

5/5 sur 7 votants

Thème : Autobiographie - Témoignage - Autofiction

  

La quatrième de couverture

En 1955, il a douze ans, lorsqu’il entre au Petit Séminaire de Quintin en Bretagne. Le retour à la maison se fait seulement pendant les vacances de Noël et de Pâques. Les lettres hebdomadaires sont les seuls moyens de communiquer avec les parents.

La première page

Chers Parents,
Je suis content de la visite de l’abbé Duros, il m’a gâté. Il m’a acheté 6 bananes, des bombons et un gros livre de chants. Je me suis servi du livre ce matin à la grand-messe.
On va recevoir les notes, c’est Mr le Préfet qui nous les donne.
Moi pour le moment je me porte très bien, je mange très bien, j’espère que vous aussi.
Je me plais bien car je connais déjà des garçons, c’est les Guernion et Guinard.
J’ai été très content de la lettre d’Alain Chapelain. Est-ce qu’il y a beaucoup de nouveau à l’école ?
René Le Gal a-t-il bientôt fini sa maison, ? Elle doit être couverte. Et chez nous la véranda est-elle finie ?
Est-ce-que Michel a fait ma boîte, il n’a peut-être pas le temps, il doit avoir d’autres choses à faire, que de faire des boîtes.
Il faudra emmener les Bayars, parce que j’ai hâte de voir la suite. J’espère que Louis s’en occupe bien.
Je ne fais pas trop long parce que je ne vois pas quoi, vous mettre de plus.
Aux revoirs chers parents. Je vous embrasse ainsi que toute la famille.
Jean Claude

Biographie de Dominique Mahé

Je suis le huitième d’une famille de dix enfants. Après le décès de mes parents, j’ai découvert une boîte contenant les lettres de mon frère Jean-Claude, que ma mère avait gardés sans que personne ne soit au courant. Je veux publier ces lettres, pour que ma famille et aussi nos amis le...

Autres(s) parution(s) de l'auteur

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

2 discussions

  • 15 février 2023, par Michel Joyeux

    Bonjour Dominique,
    La lecture des lettres de Jean-Claude à ses Parents ont fait resurgir beaucoup de souvenirs et d’anecdotes que j’ai moi-même connues entre 1955 et 1960. Jean-Claude évoque tous les petits problèmes matériels rencontrés et parfcois résolus avec l’aide de certains professeurs. J’avais appris par un de ses anciens camarades qu’il était mort accidentellement, sans doute victime de son "imprudence" ? Dans la lecture de son courrier, on remarque un mal être profond et une interrogation fréquente sur son avenir. J’ajouterais : "mais qu’est il donc allé faire dans cette galère ... " ( Galère = petit séminaire ) Il évoque beaucoup le nom de beaucoup de "curés" qui avaient dû jouer le rôle de sergent-recruteur comme celà était fréquent à cette époque. Merci à son frère d’avoir publié ses lettres. Amicalement.

  • 10 février 2023, par Bernard ALLAIN

    Je suis un ancien du Petit Séminaire de Quintin. Merci d’avoir publié les lettres de Jean-Claude que j’ai connu à Quintin d’abord, pyuis au grand Séminaire de Saint Brieuc. Votre maman gardait ces lettres avec un amour maternel pour son fils et pour tous ses enfants. Merci de mettre ces lettres gratuitement à notre disposition. Je les lirai avec beaucoup d’intérêt. Je penserai aussi à mes parents qui étaient heureux de recevoir ma lettre hebdomadaire, écrite à l’étude libre du dimanche aprè-midi ; un temps réservé au courrier. Bien amicalement. Bernard ALLAIN.

Dans le même rayon : Autobiographie - Témoignage - Autofiction

SOFIEMCAGATE ( l'odyssée de l'affaire sofiemca )

SOFIEMCAGATE ( l’odyssée de l’affaire sofiemca )

« SOFIEMCAGATE » est un ouvrage ( livre ) qui relate les péripéties houleuses d’un épique combat judiciaire mené en solitaire par un impavide et vieux gabelou à la retraite mais sans peur et sans reproche contre un puissant homme d’affaires resquilleur

HANDICAPABLE

HANDICAPABLE

Après 34 ans de maladie, je suis encore là avec mes joies et mes peines… Bien sûr, je serre les fesses, je serre les poings, je serre tout ce que peux serrer pour arriver peut-être à 49 ans de maladie et pourquoi pas plus…

Faits Divers en Chirurgie esthétique

Faits Divers en Chirurgie esthétique

Faits divers en chirurgie esthétique est le récit de mon enquête dans un métier où l’abus de faiblesse aggravé est courant sous anesthésie générale, justifié par l’usage de faux.