Les miroirs de Belle

Bernie Lee (Auteur)

Publié le 18 janvier 2018

 5 votes

Thème : Littérature

Avertissement : des scènes ou des propos peuvent heurter la sensibilité des lecteurs

 Le mot de Bernie Lee pour Les miroirs de Belle

les miroirs de Belle

Il regrette la soumission des femmes pas assez libérées, parle de l’Amour, de l’amitié, du viol, de l’inceste, de l’homosexualité, de la franc-maçonnerie, de l’Australie, de Mai 68, de l’anarchie de la politique. il est un souvenir de ma jeunesse révolté

Quatrième de couverture :

— Non ! Je me refuse à l’épouser.
— Mais je pensais que tu l’aimais ?
— C’est justement parce que je l’aime
– Décidément Bertrand, je ne te comprendrai jamais.
— Décidément !
— Tu as choisi une fois pour toute de me faire enrager ! Tu te complais à choquer les gens. Tu n’as donc vraiment aucune morale ?
— Oh je t’en prie Maman, ne me parle pas de morale. C’est vraiment trop facile de traiter d’immoraux ceux qui ne fréquentent pas les abysses de vos pensées. Et ne me dis pas que je n’ai pas de morale, dis seulement que j’ai une autre morale.
— Mais la morale il n’y en a qu’une !
— Non la morale, qu’est-ce que c’est ? C’est un conglomérat de règlements verbeux, énoncés par les « Maîtres a bien penser » à une certaine époque, et transmis comme préceptes à suivre aux générations futures. La morale est toujours en retard sur son temps. On parle souvent « d’esprits avancés » quand on devrait dire « d’esprits en accord avec leur temps », Ce sont les autres qui sont en retard, car il y a forcément décalage entre morale et temps présent.

 Ecrivez nous si vous avez un problème avec votre ebook gratuit ?

Découvrez Bernie Lee :

La France est à l'honneur avec l'auteur francophone Bernie Lee
  • Avis (0)

REDIGER UN AVIS
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message




  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.