Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Philosophie et spiritualité > Le Talmud Des Dix Séphirot. Tome 1

Le Talmud Des Dix Séphirot. Tome 1 (2020)

O.Bean (Auteur)

Nombre de pages : 144

Cliquer sur l'image Pdf, Epub ou Mobi pour télécharger votre livre.

Les statistiques du livre


364 Lectures

4.33 /5 sur 12 votants

2296 visites

Evaluer le livre


Ajouter une critique

Thème : Philosophie et spiritualité

( Version du 18 mars 2020 )

 Le mot de O.Bean pour Le Talmud Des Dix Séphirot. Tome 1

Livre difficile à étudier (kabbale authentique, fondamentale, élémentaire, ’’scientifique’’) nécessitant du temps et de la concentration, à lire et à relire.

Adaptation en français du TALMUD DES DIX SÉPHIROT du RAV YEHOUDA LEIV HALEVI (hebreu)
Livre de Kabbale fondamentale

 Quatrième de couverture

Ainsi, la différence entre une séphirah et une autre d’ordre différent mais de même nom, dépend uniquement de ce décalage dans l’habillement des lumières (yachar) par les kélim ; ce décalage étant spécifique à la séphirah générale : par exemple, binah (particulière) de kéter (général) # (est diffèrent de) binah de ’hokhmah # binah de binah, etc.
Mais quel que soit l’ordre d’expansion, pour une même séphirah générale (par exemple binah haclalit) toutes les séphirot particulières de même nom, comporteront toujours la même distribution complémentaire de or yachar et de or ’hozer : binah haclalit (primaire) = binah (secondaire) de binah (haclalit) = binah (tertiaire) de binah (secondaire) de binah haclalit...etc.

Exemples de résolution empirique de la distribution séphirotique

Trois éléments de calcul :
1. on détermine les deux lumières propres de la séphirah : une de or yachar (sauf pour malkhout) et une de or ’hozer ;
2. on compte le nombre de séphirot qui lui sont inférieures : ce nombre (y) correspond aux séphirot de or yachar qui passent par elle en descendant, et qui s’habillent d’abord dans les kélim les plus purs (depuis kéter jusqu’à yéssod) ;
3. on compte les séphirot qui lui sont supérieures : ce sont les séphirot de or ’hozer qui la traversent en montant (h) et qui s’habillent d’emblée dans leurs propres kélim (depuis malkhout jusqu’à kéter).

On vérifie : 2 + y + h =10.

Kéter : cette séphirah comporte sa lumière yachar propre et les huit autres séphirot yachar qui passent par elle (depuis ’hokhmah jusqu’à yéssod), et une seule de or ’hozer (malkhout de or ’hozer dans son propre kéli malkhout de kéter). Ici seulement, dans kéter, toutes les lumières yachar sont (comme pour toutes les lumières ’hozer dans tout kéli) à leurs places (c.à.d. dans leurs propres kélim : lumière de kéter dans le kéli kéter de kéter, lumière de ’hokhmah dans le kéli ’hokhmah de kéter, etc.).

’Hokhmah : huit de or yachar y compris sa lumière propre de ’hokhmah (qui s’habille dans le kéli de kéter de ’hokhmah) et deux de or ’hozer (sa lumière propre qui est yéssod et qui s’habille à sa place dans le kéli yéssod de ’hokhmah, et malkhout, aussi à sa place dans malkhout de ’hokhmah, qui passe par ’hokhmah en montant vers kéter de ’hokhmah).

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de O.Bean

 Dernières parutions de l'auteur

Un message, un commentaire ?

1 commentaire

 Dans le même rayon : Philosophie et spiritualité

Mon frère pour un royaume

Le frère, c’est celui du journaliste Martin Laussart, disparu un matin sans laisser d’adresse. Le royaume, c’est celui qu’annonçait Jésus de Nazareth, et qui n’est jamais venu. Quand le reporter part à la recherche de son frère prêtre, il croise la route du (...)

Nouveau départ

Nouveau départ est ma façon de comprendre les évènements du moment. Nous vivons dans une pandémie et comme tout le monde, je me questionne. Je tente d’analyser la nature humaine qui nous a amenés jusque-là. N’allez pas croire que j’affirme quoi que ce soit. Je (...)