Le Mont Touri (2012)

 (Auteur)

Nombre de pages : 30

Avis (3)

25 votes

Notre vidéo pour lire facilement

Thème : Littérature

( Version du 20 février 2012 )

 Le mot de pour Le Mont Touri

Le Mont Touri

Dans ce petit recueil de cinq nouvelles l’auteur évoque la jeunesse algérienne avec ses problèmes, ses doutes et ses aspirations.

L’interview de Osman Chaggou

Quatrième de couverture :

L’été touchait à sa fin. Ce fut, comme à l’accoutumée, une saison sèche et aride, un soleil de plomb avait régné durant ces six derniers mois en maître absolu, dictateur suprême que nul ne peut contester, sûr de sa supériorité et de son retour triomphant qui arrivera bien assez tôt, il nous quittait avec un rire moqueur, le tyran !

Yacine était content de pouvoir enfin retourner à la fac, il n’était pas vraiment un mordu d’études, il donnait même l’impression de détester cela. L’université était pour lui, comme pour bon nombre d’étudiants, un endroit incontournable, le seul branché de la ville.

 Signaler un problème avec l'ebook gratuit.


Vos commentaires

  • Le 29 février 2012 à 10:55, par Osman Chaggou En réponse à : Le Mont Touri

    Bonjour,

    Des remarques sur les histoires ?
    Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars 2012 à 09:23, par dalti En réponse à : Le Mont Touri

    bonjour monsieur osman
    pour votre recueil, est ce que ces nouvelles sont tirées de votre vécus ou non.?
    merci

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2012 à 22:04, par marie En réponse à : Le Mont Touri

    bnj mr ousman j n ai pas lus le tout mais je TROUVE que vos ecrits rafletent la realité da façon tres pertinante . votre etudiante du groupe litteraire fouzia. continuez à ecrire surtout ce qui marque la realité sociale.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message



  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.