Libérez vos mots, lisez sans limite ! Publiez et découvrez gratuitement

Accueil > Classique > Historiettes, contes et fabliaux

Historiettes, contes et fabliaux

Historiettes, contes et fabliaux

Marquis de Sade (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 222

Version publiée le 13 février 2014

Les statistiques du livre

1314 lecteurs ont feuilleté le livre

1162 lecteurs ont inclus ce livre dans leur bibliothèque.

Evaluer le livre "Historiettes, contes et fabliaux "

4 votes

Note Moyenne

4/5 sur 4 votants

Thème : Classique

  

La quatrième de couverture

Avertissement : des scènes ou des propos peuvent heurter la sensibilité des lecteurs

Historiettes, contes et fabliaux

Tout le monde a connu au commencement de ce siècle Mme la présidente de C…, l’une des femmes les plus aimables et la plus jolie de Dijon, et tout le monde l’a vue caresser et tenir publiquement sur son lit le serpent blanc qui va faire le sujet de cette anecdote.

– Cet animal est le meilleur ami que j’aie au monde, disait-elle un jour, à une dame étrangère qui venait la voir, et qui paraissait curieuse d’apprendre les motifs des soins que cette jolie présidente avait pour son serpent ; j’ai aimé passionnément autrefois, continua-t-elle, madame, un jeune homme charmant, obligé de s’éloigner de moi pour aller cueillir des lauriers ; indépendamment de notre commerce réglé, il avait exigé qu’à son exemple, à de certaines heures convenues, nous nous retirerions chacun de notre côté dans des endroits solitaires pour ne nous occuper absolument que de notre tendresse.

La première page

en cours de rédaction

Biographie de Marquis de Sade

Écrivain français (Paris 1740-Charenton-Saint-Maurice, aujourd’hui Saint-Maurice, 1814). Contestée, vilipendée, sujette à procès, l’œuvre du marquis de Sade fut longtemps considérée uniquement sous l’angle du sadisme. Plus fondamentalement, elle forme le double névrotique et subversif des...

Autres(s) parution(s) de l'auteur

Les Infortunes de la vertu

Les Infortunes de la vertu

Le triomphe de la philosophie serait de jeter du jour sur l’obscurité des voies dont la providence se sert pour parvenir aux fins qu’elle se propose sur l’homme

Les Infortunes de la vertu

Les Infortunes de la vertu

Le triomphe de la philosophie serait de jeter du jour sur l’obscurité des voies dont la providence se sert pour parvenir aux fins qu’elle se propose sur l’homme,

2014

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

Dans le même rayon : Classique

Poil de carotte

Poil de carotte

Je parie, dit madame Lepic, qu’Honorine a encore oublié de fermer les poules. C’est vrai. On peut s’en assurer par la fenêtre. Là-bas, tout au fond de la grande cour, le petit toit aux poules découpe, dans la nuit, le carré noir de sa porte ouverte.

Mont Oriol

Mont-Oriol

Les premiers baigneurs, les matineux déjà sortis de l’eau, se promenaient à pas lents, deux par deux ou solitaires, sous les grands arbres, le long du ruisseau qui descend des gorges d’Enval.

La Civilisation gréco-romaine

La Civilisation gréco-romaine

L’idée de civilisation gréco-romaine convoquée par le titre de mon ouvrage didactique désigne de facto un ensemble de caractéristiques sociales, politiques, philosophiques, scientifiques et culturelles développées durant la Grèce antique et la Rome antique.