Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Histoire courte > Harcèlement scolaire

Harcèlement scolaire

Jfad1915 (Auteur)

Nombre de pages : 1

 Remercier Jfad1915

Les statistiques du livre


5 /5 sur 3 votants

82 lectures

Evaluer le livre


Ajouter votre avis pour le livre : Harcèlement scolaire

 Lire votre livre en ligne gratuitement

L’harcèlement scolaire n’est pas un fléau d’aujourd’hui car j’ai malheureusement vécue cette histoire j’en souffre encore dans ma vie de tous les jours et pourtant j’ai vécu l’harcèlement scolaire de septembre 1986 à juin 1987.
"Je me souviens encore quand je recevais des coups si tu le dis à tes parents on s’en chargera aussi"
un autre jour c’était :
"Va crever dans ton coin gogole"
Car je souffre de maladies trés trés rare inconnues à cette époque là même si c’est dure d’en parler mais j’ai besoin de le faire car d’un côté ou de l’autre ça fait toujours très mal car je me dis que je suis passé par une belle porte mais c’est du passé et c’est comme çà on y peu rien.
Comment peut-on oublier quand on mettait du chewing-gum dans mes cheveux et on tirait sur mes cheveux long ou on volait mes affaires ou ils et elles me faisaient tomber et ils ou elles me frappaient à coups de pieds même quand je faisais rien car pour eux et elles c’étaient de ma faute. Je le méritais car je ne devais pas être dans leur classe et que j’étais môche et le pire de tout ça c’était quand ils disaient que mes parents auraient dû me tuer et me refaire car j’étais la honte de la France. Un jour j’ai voulu me jeter dans le canal mais au moment de le faire j’ai entendu des voix de l’Au-delà même si on y croit pas vraimant mais pour moi c’était mes deux arrières-grands-pères mort pour la France en 1915 c’est ce jour-là que j’ai décidé de survivre et de tenir bon pour eux mais je suis forgé un caractère mais parfois je me sens trop sur ma défensive et je me laisse plus faire . En septembre 1987 je rentrais au lycée et pour moi ça recommençait encore une fois mais cette fois-ci les professeurs et le proviseur étaient de mon côté, trois semaines plus tard c’était terminé sauf que j’ai gardé mon surnom de gogole mais je m’en fichais carrément car je travaillais mieux que le reste de la classe car moi au lieu de m’amuser, j’étais de plus en plus dans mes livres ou j’écrivais des poèmes et des histoires même si tous le monde ne croyaient pas à mon histoire car en ce temps là c’était encore tabou en France. J’ai continué à vivre sans en parler à personne jusqu’au jour où j’ai vu un film racontant l’histoire de sa fille qui c’est suicidé dû à l’harcèlement scolaire que j’ai compris que c’étaient pas à causes de mes maladies mais que j’avais vécu la même chose.Mais en revenant à 1986 et 1987 je fus aussi victime des coups dans l’autobus par d’autre élêves venus d’un autre lycée mais c’était une semaine sur deux gràce à un chauffeur très sévère avec tous le monde sauf avec moi car dès qu’ils ou qu’elles commençaient à m’insultaient le chauffeur d’autobus ouvrait ses portes et les mettaient dehors et devaient repartir à pieds. Mais par contre l’autre chauffeur était très gentil mais tout le monde avait le droit de tous faire parfois j’en veux plus aux professeurs au surveillant et surveillante ainsi au chauffeur d’autobus qui n’a rien fait pour moi si nos parents nous confie à eux c’est aussi pour nous protêger mais pas pour nous détruire mais c’était comme çà et quand on a été porté plainte au commissariat on a répondu que voulez-vous qu’on y fasse et ils ont dit de me défendre mais comment faire seule contre une classe ou un autobus rien sauf si j’aurais pris une arme et que j’aurai fait un massacre mais je suis pour la non-violence puis à quoi çà m’aurai servi à rien. Ne faites surtout pas çà mais si vous êtes victime d’un harcèlement scolaire parlez-en à vos parents ou aux adultes que vous avez confiance mais ne vous suicidez pas à cause d’eux ou d’elles car votre vie est précieuse même si ce n’est pas facile tous les jours on a tous des très bons et des très mauvais souvenirs mais la vie n’est pas un long fleuve tranquille. Mais chaque vie est sacrè alors il faut continuer à se battre.

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Jfad1915

Bonjour j’adore écrire des histoires et des poèmes

 Autres(s) parution(s) de l'auteur

Le chien de Noël

Il s’appelait Trésor c’était la mascotte de Mouscron en Belgique au temps du bonheur.Mais voilà qu’en 2020 ses vieux maîtres décèdent à quelques heures du Covid19. Dans la cohue Trèsor se sauva dans les jambes des urgentistes et parcourra des kilomètres et des (...)

La magie de Noël

Il était une fois un petit garçon prénommé Nicolas et sa petite sœur Marie. Qui vivait au milieu d’une magnifique forêt ou leurs parents travaillent mais voilà que personne ne connais l’adresse. Comment vont-ils faire pour leurs cadeaux de (...)

Mort pour la France

La première guerre mondiale, débuta le 3 août 1914 mes deux arrières-grands-pères sont morts pour la France. Ils s’appelaient Auguste et Joseph, ils partirent pour la guerre sans jamais revenir, Je vais vous raconter leurs (...)

2021

Pour l’amour d’un soldat inconnu

Pour l’amour d’un soldat inconnu, Mais,moi je t’aime tellement fort Tu es l’amour de ma vie Dans mon coeur tu n’es pas inconnu Ta fille t’aimais tellement fort, Tu étais l’amour de sa vie

2021

Un message, un commentaire ?

 Dans le même rayon : Histoire courte

La magie de Noël

Il était une fois un petit garçon prénommé Nicolas et sa petite sœur Marie. Qui vivait au milieu d’une magnifique forêt ou leurs parents travaillent mais voilà que personne ne connais l’adresse. Comment vont-ils faire pour leurs cadeaux de (...)

Mort pour la France

La première guerre mondiale, débuta le 3 août 1914 mes deux arrières-grands-pères sont morts pour la France. Ils s’appelaient Auguste et Joseph, ils partirent pour la guerre sans jamais revenir, Je vais vous raconter leurs (...)

Pour l’amour d’un soldat inconnu

Pour l’amour d’un soldat inconnu, Mais,moi je t’aime tellement fort Tu es l’amour de ma vie Dans mon coeur tu n’es pas inconnu Ta fille t’aimais tellement fort, Tu étais l’amour de sa vie

Mort pour la France

Tu t’appelais Auguste, Tu es mort pour la France, Tu t’appelais Auguste Je porte ton nom,