Libérez vos mots, lisez sans limite ! Publiez et découvrez gratuitement

Accueil > Poésie > Aux galops de l’inconnu

Aux galops de l'inconnu

Aux galops de l’inconnu

Alain l’Heureux (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 300

Version publiée le 20 novembre 2013

Les statistiques du livre

1788 lecteurs ont feuilleté le livre

492 lecteurs ont inclus ce livre dans leur bibliothèque.

Evaluer le livre "Aux galops de l’inconnu"

4 votes

Note Moyenne

4.75/5 sur 4 votants

Thème : Poésie

  

La quatrième de couverture

Une quête de l’inconnu entre la vie et les épreuves afin de retrouver le sens de son destin....

La première page

Ce n’est pas moi qui sais où va la cible
Quand tout me semblait impossible
Là-haut une lumière inaccessible à l’œil Prépare et décide de ces Beautés par millions

Biographie de Alain l’Heureux

poète rêveur et imaginatif. Cet ancien résident de Saint-Lazare tenait à lancer son recueil à la bibliothèque de la municipalité. Pour l’occasion, il a lu un de ses poèmes favoris, « Oncle Chameau ». Il a ensuite laissé la parole à son auditoire. Tour à tour, les invités ont fait la lecture d’un...

Autres(s) parution(s) de l'auteur

Un coeur terrestre (extrait)

Un coeur terrestre (extrait)

Cheminement et testament d’un poète en fin d’existence humaine

2019

Le voilier qui provenait des étoiles (extrait)

Le voilier qui provenait des étoiles (extrait)

Un poète inspiré par une muse et dont la quête est un Graal personnel.

2015

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

1 discussion

Dans le même rayon : Poésie

le clair-obscur ou le berceau déshumanisé

Le clair-obscur ou le berceau déshumanisé

Le clair-obscur ou Le berceau déshumanisé est un recueil de quarante huit poèmes qui s’interroge sur la société tchadienne dont les deux faces semblent difficiles à discerner d’où son côté « clair-obscur ».

Poème à l'anémone rose 1

Poème à l’anémone rose 1

Il s’agit d’un poème qui se présente comme un tableau grand format, où la nature est présentée comme le vrai, à mon avis, élément inspirateur de la création

Les poèmes oubliés

Les poèmes oubliés

Des poésies ou ce qui en reste. Des feuilles mortes jonchent le sol. Chacune d’elles était un poème sur la branche encore verte mais l’automne est arrivé pour en dénuder l’arbre et les disperser au gré du vent.