Les Larmes des armes

Jocelyne Meylan (Auteur)

Publié le 6 octobre 2018

 19 votes

Thème : Autobiographie

 Le mot de Jocelyne Meylan pour Les Larmes des armes

Les Larmes des armes

Ce récit retrace l’histoire de Cécile, une mère qui a lutté pendant douze ans pour garder le contact avec son fils enlevé à l’âge de sept ans et retenu depuis par son père au Liban. Féministe et engagée dans son pays, la Suisse, elle se retrouve piégée dans une relation conflictuelle et inextricable. Elle va lutter et entreprendre de multiples démarches pour maintenir le lien avec son enfant retenu dans un village de la Bekaa.
Cette histoire est mon histoire et celle de mon fils. Écrire à la troisième personne m’a aidé à survivre pendant ces longues années de luttes harassantes et à ne pas tomber dans le désespoir.
En choisissant de rendre public ce texte, je souhaite que mon témoignage puisse aider toutes les personnes, pères ou mères qui vivent le même drame. En publiant, je voudrais également mettre en garde sur les risques que peuvent comporter les unions mixtes et inciter les futurs couples à prendre les précautions nécessaires pour se prémunir de destins comme celui qui fut le mien et celui de mon fils.
Car rien ne saurait justifier que l’amour entraîne de tels drames. : il n’y a pas d’enlèvement par Amour.

Quatrième de couverture :

Un pays de collines et de vallons. Des vaches, placides et étonnées, regardent passer un vieux train à vapeur. À chaque passage à niveaux, la vieille locomotive lance son sifflet strident trois fois, comme une mémoire vivante du temps passé. Les touristes flâneurs profitent de la lenteur du voyage et admirent le paysage : combes et sommets arrondis se succèdent à un rythme haché par les sombres forêts aux sapins séculaires, sévères et pointilleux dans leur robe d’épines.
Trois lacs miroitent au soleil et donnent à cette Vallée verrouillée par des sommets usés par les grands vents, une atmosphère paisible et sereine. Les habitants du lieu sont têtus et exigeants. Ils aiment leur vallon et sa beauté. Leurs ancêtres ont fui la révocation de l’Édit de Nantes. De leurs aïeux, ils ont gardé un esprit rebelle et leurs réparties parfois acides ne sont pas toujours du goût des citadins qui visitent la contrée.

 Analyse du sens avec l'assistant personnel à la rédaction Cordial

Le domaine «droit» est nettement prédominant dans ce texte. Les deux domaines «banque, finances, monnaie» et «cuisine» sont deux domaines secondaires saillants dans votre texte. Le domaine «zoologie» est un quatrième domaine remarquable. Dans la thématique de ce texte, la vie collective est une notion importante. D'une façon plus précise, l'analyse des thèmes généraux de ce texte indique une prédominance des thèmes suivants : «quantité», «existence», «identité», «âges de la vie», «ordre», «participation», «intelligence et mémoire» et «image de soi». Une analyse plus fine encore de la thématique de ce texte fait apparaître comme thèmes centraux : * famille (catégorie : famille) * mère (catégorie : famille) * style de vie (catégorie : vie) * descendance (catégorie : famille) * père (catégorie : famille) * anthropologie (catégorie : humanité) * sens inverse (catégorie : évolution du mouvement) * pratique bouddhique (catégorie : bouddhisme et hindouisme) Une étude lexicologique et sémantique de l'ensemble des phrases indique que les mots forts du texte sont «entebbhé» et «libanaise». Parmi les noms propres, on relève une nette prédominance des mots «Cécile», «Farid» et «Bekkaa».  

 Ecrivez nous si vous avez un problème avec votre ebook gratuit ?

Découvrez Jocelyne Meylan :  Auteur ambassadeur chez Edition999

La Suisse est à l'honneur avec l'auteur francophone Jocelyne Meylan

 Lire son interview avec Edition999

  • Avis (5)

    Messages

    • MERCI pour ton témoignage si touchant et si bouleversant de ta vie si mouvementée avec ses turbulences et ses aspirations folles contre lesquelles tu as dû lutter fortement.
      Merci pour tes mots magnifiquement posés sur la page du livre de Ta Vie de Maman !
      Doux bisous à Pomme et à Maman ! Ruth
      Répondre à ce message
    • Il y a des lectures desquelles on ne sort pas indemne et qui viennent bousculer notre confort intellectuel et émotionnel. Le voyage débute paisiblement dans un climat et un cadre enchanteur, qui vole en éclats au premier coup de tonnerre dans un ciel serein. A partir de ce moment, jamais la boule au ventre ne s’estompera. Je n’en dirai pas plus sur les événements dramatiques qui vont se succéder pour ne pas déflorer l’intrigue, mais je tenais à dire que cette histoire possède une puissance émotionnelle remarquable qui nous emporte malgré nous dans le sillage de ce que ressent Cécile.
      Si on se demande parfois pourquoi nous écrivons, la réponse est dans ce magnifique témoignage. Cécile écrit pour survivre et pour citer Georges Bataille, "ce qui la pousse à écrire, j’imagine, est la crainte de devenir folle". Elle y réussira à force de courage et de détermination. Lisez ce texte, faites le connaitre il en vaut la peine.
      Répondre à ce message
    • Une oeuvre puissante qui retrace ce chemin si douloureux qui mène du désespoir à la rédemption. A lire et à faire connaître.
      Répondre à ce message
REDIGER UN AVIS
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message




  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.