Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Histoires recalées > La cigale et la fourmi

La cigale et la fourmi

Paola De Malherbe (Auteur)

Nombre de pages :

 Remercier Paola De Malherbe

Les statistiques du livre


644 Lectures
4 Lectures / 31 jours


3.8 /5 sur 10 votants

4431 visites

Evaluer le livre


Thème : Histoires recalées

( Version du 31 mai 2006 )

 La quatrième de couverture

VERSION CLASSIQUE

La fourmi travaille dur tout l’été dans la canicule ; elle construit sa maison et prépare ses provisions pour l’hiver. La cigale pense que la fourmi est stupide ; elle rit, danse et joue tout l’été. Une fois l’hiver arrivé, la fourmi est au chaud et bien nourrie. La cigale grelottante de froid n’a ni nourriture ni abri et meurt de froid.

FIN VERSION FRANCAISE

La fourmi travaille dur tout l’été dans la canicule ; ...

 La première page

en cours de rédaction

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Paola De Malherbe

Paola De Malherbe est un auteur qui a décidé de publier sur Edition999 un ou plusieurs ebooks gratuits. Le livre "La cigale et la fourmi " est pour l’instant son seul ebook gratuit publié sur le site Edition999.info. La littérature partagée est son objectif. Paola De Malherbe fait partager un...

 Autres(s) parution(s) de l'auteur

5 discussions

  • 3 avril 2007, par Pierrot

    Mais qu’est-ce que c’est que ce travail ?

    • ^ 15 avril 2007, par E.delprat

      Paola "the real one "charmante avec ses yeux vert qui vous font tomber à la renverse est bien trop intelligente et modeste et n’aurai jamais posté une telle fable
      OU ES TU ?

  • 31 mai 2006, par Anthony GAVARD

    Excellent ! C’est très drôle, très bien vu... et en même temps ça fait peur tellement c’est vrai !
    Y aura-t-il d’autres fables revisitées ?

    • ^ 13 juin 2006, par Paola

      Je suis surprise que l’on ne verifie pas l’identité de l’éditeur et que l’on me prête l’écriture de cette version de la cigale !!!Cela me fait sourire....seule inquietude:l’usurpation ...peut importe à quelle fin , cela n’est jamais agrèable,vous en conviendrez

      à cette personne qui a le chic d’avoir eu cette pensée à mon égard :
      oops le "d" d’une particule tjrs en minuscule}

    • ^ 14 juin 2006, par Ardan de la Plume

      Je pense pour ma part que la véritable Paola de Malherbe, avec un "d" minuscule s’entend (j’ai été très surpris que cette demoiselle l’écrive ainsi en tête de son manuscrit) n’aurait eu aucun mal à faire mieux, tant le souffle littéraire fait défaut à cette fable revisitée, non sans humour par ailleurs, et tant on peut au contraire en supposer à celle qui porte un tel nom...

      Alors, amoureux éconduit qui par dépit s’approprie le prénom et le nom de terre de l’être qui le néglige, le délaisse ou le méprise, en lui prêtant les traits et le talent très retenu de l’auteur d’une fable, cadeau dérisoire de quelqu’un qui ne la méritait pas ? Ou bien rivalité et jalousie d’une "bonne copine" qui aimerait si bien lui ressembler qu’elle en est réduite à emprunter son identité pour s’en faire un pseudonyme et, en s’y drapant, se donner un relief qu’elle n’a pas ?

      Ou encore pure coïncidence dans le choix arbitraire d’un pseudo qui correspond à une personne bien réelle...Mais alors comment expliquer le désaveu teinté de gentille protestation de la véritable Paola, qui assurément n’est pas venue sur ce site pour y constater par hasard qu’on lui avait attribué la paternité de cette oeuvre ? Mystère, mystère et boule de gomme. "Si par hasard, sul’ pont des Arts, tu croises le vent, le vent méchant..."

      Aurai-je un jour l’explication de cette usurpation, phénomène si dérisoire en soi au milieu des soubresauts du monde, mais sans doute si désagréable à vivre pour celle qui en est la victime, et qui, comme tout le monde, pense à la première personne du singulier ? Si je peux l’aider en quoi que ce soit, mon appui lui est acquis. Mais suis-je moi-même là par hasard ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

 Dans le même rayon : Histoires recalées

L’Héritage

Des crimes pour un héritage familial, une affaire pour William BOLIVAR.Un soir enneigé du mois de Décembre, William BOLIVAR s’était assis toute la journée devant la cheminée, immobile et pensif comme jamais, l’air était très frais, et jamais il ne s’était sentit (...)

Un souvenir d’ailleurs

Maxime est un jeune homme de 17 ans, il fait des rêves étranges mais qui ont un sens. Il va se rapprocher d’une de ses amis qui s’appelle Lisa.. Mais que signifie ces rêves ?

AïKIDO

Exercice sur le principe du haiku japonais des libertés ont été prises par rapport au modèle