Épisode 7 : Le Monde de l’autre côté du Miroir

Anaïs Jeanpierre (Auteur)

Publié le 30 mars 2015

1 vote

Thème : Le Blog d’Edition999

 Le mot de Anaïs Jeanpierre pour Épisode 7 : Le Monde de l’autre côté du Miroir

JPEGCe matin alors que je me promenais sur ma toile Facebook, telle une jolie petite araignée, je me suis retrouvée nez à nez avec des minuscules petites filles dotées d’ailes aux couleurs et dessins magnifiques. Elles me regardaient toutes avec leurs yeux malicieux.
Bien qu’elles avaient toutes un peu peur de moi, et sachez que oh combien je pouvais les comprendre, une d’elles s’approcha de moi. Grande, un peu plus que les autres, des grands yeux verts émeraudes, de beaux cheveux flammèches noués en une coiffure somptueuse, faite de tresses, de mèches lisses, de pinces cheveux en fleurs et feuilles, une longue robe verte qui trainait derrière elle et entourée de soleil.
Tout en souriant celle-ci me dit :

- Je m’appelle Doucilia jeune Anaïs, je suis la fille de la reine Mab, reine actuelle des fées.

Pour une raison que j’ignorais, mon cœur de veuve noire flamboyait de mille feu, je le sentais palpiter d’une sensation toute nouvelle.

- Fée Licite, merci de ton aide.

Comprenant certainement ma solitude de prédatrice et ayant a cœur de me rendre meilleure, celle ci pointa son index sur mon cœur et oh stupeur, je pris la forme d’une magnifique petite fée, brune aux yeux longs et bouclés, les yeux marrons verts, avec une petite robe noire et rouge et une magnifique paire de fesses a croquer souvenir de mon dos bien rond d’araignée.
Ma reine, m’expliqua que je répondrais au nom de Fees indigo et que mon rôle serait d’accompagner les mortels dans leur transformation. Certes, mon rôle était difficile mais elles m’accompagnaient tant que j’avais foi en moi et plus encore.
Puis tout disparut, et c’est dans une magnifique boutique, que j’ouvris les yeux grâce a une jeune dame. celle-ci m’expliqua que je me trouvais dans sa boutique Doucilia Feerie, que je mettais piquer le doigt avec un fuseau et assoupie. 100 ans pour un mortel c’est long mais j’étais fée et Doucilia l’était aussi. Je compris par la suite que ces magnifiques statuettes de résine avaient toutes un cœur et une âme. Que la Reine des Fées nous connait sur le bout des doigts et qu’à chaque achat on est sûr d’emporter avec nous un peu de son soleil.
Merci a toi Reine Fée. Love and peace.

Quatrième de couverture :

en cours de rédaction

Comme on a tous un enfant en nous un petit mot, en cette après midi de printemps, croyez et vous verrez.

Et que notre magie continue....

 Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Découvrez Anaïs Jeanpierre :

REDIGER UN AVIS
modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 En relation avec Épisode 7 : Le Monde de l’autre côté du Miroir