1756 vues

Une dernière dose

Nombre de pages : 15

Publié le 24 février 2008

Jerome Bellavallée (Auteur)

5 votes

Une dernière dose

<<-T’es où là ?>> demanda l’homme assis dans sa voiture au coin de la rue, le téléphone collé à sa joue.
Il était dans sa vieille clio, et il attendait, il attendait la réponse de l’interlocutrice, Laura Style.
Elle y devait de l’argent, beaucoup d’argent.
Il ne se rappelé même plu de la somme exacte, combien ? 2000 €uros ? 3000 peut être ? Cela n’avait plu d’importance, il allait la tuer, il était décidé.
Laura était pour lui qu’un jouet, une droguée qu’il approvisionner quelques fois. Au début, elle le payé en nature, cela ne lui déplaisait pas. Laura était une jeune femme de 25 ans au visage et au corps agréable.
Comment une fille aussi bien avait pu ce retrouver dans l’enfer de la drogue ? « Édouard » de son pseudonyme l’ignorait, et il s’en fichait pas mal, elle lui devait un paquet de fric et il les voulait, mais ce qu’il lui réservait, ne rendrait pas sa tunes mais le soulagerai beaucoup. Une toxico de moins.
Quand elle lui avait dit, « Je n’veux plu me vendre pour la drogue », il lui avait fait confiance. Elle lui avait dit qu’elle arriverait à avoir de l’argent toute seule qu’elle travaillerait. Qui aurait voulu d’une fille aux yeux globuleux, aux joues creusés par l’héroïne ? Personne !

  • Avis (7)

    Vos commentaires

    • Le 5 septembre 2014 à 09:13, par Jean-Michel En réponse à : Une dernière dose

      Au sujet du contact avec les auteurs.
      Chaque commentaire est envoyé à l’auteur qui décide librement de répondre via Edition999 ou en direct.
      Service de lecture Edition999

      Répondre à ce message

    • Le 4 septembre 2014 à 19:26, par Hassan En réponse à : Hassan

      Encore un avis original. D’où vous viennent toutes ces informations ? Il est tellement rare de découvrir des actualités originales sur le web. Comment faire pour entrer en relation avec vous ? :-)
      Hassan sac poubelle 100l

      Répondre à ce message

    • Le 16 juillet 2013 à 15:34, par melimelo En réponse à : Une dernière dose

      j’ai réussi à "entrer" dans l’histoire !
      Pas évident de prime abord tant l’auteur à mit son talent à sacrifier l’orthographe. .. L’aurait suffit de se relire ou d’utiliser un correcteur ortographique pour éviter ce massacre.
      Dommage, car il a du potentiel !
      j’ai cependant aimé le déroulement à suspens de cette histoire qui accroche bien jusqu’au bout.
      A charge de vous relire.

      Répondre à ce message

    • Le 5 avril 2013 à 09:21, par Service de Lecture Edition999 En réponse à : Une dernière dose

      Merci de votre remarque. Nous déplaçons, après avoir tous approuvés, l’histoire dans la rubrique, "histoires recalées" .
      Nous demandons à l’auteur de faire les corrections et de nous livrer de nouveau un ebook.
      Merci de vos commentaires.

      Répondre à ce message

    • Le 4 avril 2013 à 19:25, par CASH En réponse à : Une dernière dose

      Comment peut-on écrire avec autant de fautes d’orthographe ? C’est carrément illisible. Les correcteurs, ça existe. C’est vraiment affligeant et quand on veut écrire un ’ roman " il faut un minimum de respect pour ceux qui vous lisent. Pour ma part, j’ai zappé direct. Rien que le résumé est bourré de fautes et ça n’augure rien de bon pour la suite. Vraiment désespérant.

      Répondre à ce message

    • Le 28 février 2008 à 15:17, par driss chtaini En réponse à : Une dernière dose

      une trés belle histoire merci de l’avoire publiée

      • Le 28 février 2008 à 17:16, par Jérome En réponse à : Une dernière dose

        Merci, j’espère qu’elle plaira à tout le monde, n’hésitez pas à donnez vos avis.

      Répondre à ce message

REDIGER UN AVIS
modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.