Etude des perceptions et usages du livre numérique

Jean-Michel (Auteur)

Publié le 6 novembre 2014

 sur une moyenne de 1 votes

Thème : Le Blog d’Edition999

 Le mot de Jean-Michel pour Etude des perceptions et usages du livre numérique

11% C’est le pourcentage des français interrogés lors de la phase de cadrage qui se déclare lecteur de livres numériques.
L’entrée dans le livre numérique se fait le plus souvent par opportunité. C’est
notamment la possession d’un terminal de lecture (smartphone, tablette ou
liseuse) qui a poussé leurs possesseurs vers le livre numérique.
Les avantages économiques, la praticité de la lecture en numérique et la facilité d’acquisition sont notamment mis en avant parmi les atouts de l’ebook.
Interrogés sur leur intérêt pour de nouvelles formules d’achat, les lecteurs se montrent notamment intéressés par la vente couplée (vente d’un livre papier plus version numérique) (78% d’intéressés) et pour la catégorie des gros lecteurs par la possibilité de souscrire à un abonnement (69% d’intéressés).
34% des lecteurs déclarent se procurer des livres numériques de façon illégale
souvent ou de temps en temps.
Quel que soit le genre de livre, le seuil psychologique d’achat calculé à partir des déclarations des lecteurs ne dépasse pas 10€.
La phase qualitative montre que la banalisation des livres numériques entraîne la perte du sentiment de propriété, c’est une offre perçue comme « libre » : de simples « fichiers », avatars du livre imprimé.
59% des lecteurs considèrent que les livres numériques sont chers, principalement parce qu’on imagine que les coûts de fabrication et de distribution sont moins élevés que pour un livre papier.

Le partage de livres numériques entre lecteurs est une pratique assez répandue puisqu’ils sont 43% à déclarer en fournir à d’autres personnes (par clé USB et email essentiellement).
71% des lecteurs de livres numériques se les procurent le plus souvent ou exclusivement gratuitement.
Interrogés sur les raisons de ce mode d’acquisition gratuit, les lecteurs mettent en avant le fait de pouvoir découvrir des livres qu’ils n’auraient pas lus s’ils avaient dû les acheter. La phase qualitative nous apprend que l’acquisition sans risque lié à la gratuité de l’accès favorise la flânerie et la recherche de livres « coups de coeur ».

Quatrième de couverture :

en cours de rédaction

 Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Découvrez Jean-Michel :

  • Avis (0)

REDIGER UN AVIS
modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 En relation avec Etude des perceptions et usages du livre numérique