Le masque de Dimitri Semionovitch

publié le1er février 2015, par Pascal Fritsch

Bonjour,
Le final est prévisible dès la 6° page, dites vous ? C’est fort possible. Vous devez être un fan de Stephen King et de son recueil de nouvelles "Danse macabre", c’est votre droit le plus strict. Je n’y vois que deux conceptions différentes de la littérature d’épouvante. Les récits de l’illustre HP LOVECRAFT sont souvent prévisibles aussi. Je pense que le final, aussi déterminant soit-il, ne doit pas constituer le but ultime d’une fiction. Il peut ne pas être déconcertant si le reste de la fiction est bien construite.
S’agissant du thème, celui du vampire a été revu par des centaines (...)

Merci de revenir sur Edition999 pour déposer votre avis

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message



  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.