Le fantôme de gâtinau

Michèle Deloover (Auteur)

Publié le 17 février 2019

 sur une moyenne de 2 votes

Thème : Littérature

 Le mot de Michèle Deloover pour Le fantôme de gâtinau

Le fantôme de gâtinau

Myriam de Montmiraille, célibataire et âgée de 26 ans, de sang bleu, sans titre ni fortune se retrouve, à cause de circonstances diverses, au château Gâtinau où elle avait passé partie de son enfance.
Au fur et a mesure que les jours passent, elle découvre émerveillée que Grégory, frère de son l’aïeul est encore en vie. Il est chéri et vénéré par quatre générations, ses descendants.
Une série de "flash back" vers son enfance lui révèle le caractère des différents personnages qu’elle côtoie, et lui-montre aussi qu’elle a toujours été amoureuse du plus jeune des Princes. Mais .... En est-il de même pour Thierry ? Va t-il la "plaquer" comme il a déjà fait avec tant d’autres ?
Le château enferme des secrets ; des phénomènes étranges le prouvent. Myriam va t’elle découvrir quelque chose ?

Quatrième de couverture :

Myriam marchait de long en large dans la chambre où depuis quelques jours elle était emprisonnée.
« Combien de temps vais-je rester ici ? » Son regard alla d’un bout à l’autre de sa prison vétuste et humide.
Bien qu’on lui ait installé un radiateur électrique, la pièce gardait encore cette froide odeur de musée. En fait tout dans la pièce paraissait appartenir à un musée même le vieux tapissage tout effrité et déteint.
« Ce vieux papier doit dater d’au moins avant ma naissance, pensa-t-elle. Il ne devait pas être vilain »
Elle le regarda de plus près. Des fleurs de lis, probablement rouge ou bordeaux, bordé de ce qui devait être des dorures.
« Pourquoi suis-je prisonnière ? » Elle s’arrêta devant la fenêtre. “ Bien trop haute pour sauter ” soupira-t-elle. “Quel triste matin de printemps ! “
Depuis trois jours la pluie n’avait cessé de gicler sur les vitres sales du vieux bâtiment et le hurlement du vent semblait sortir de l’au-delà. Elle passa sa main sur la tablette et sentit le froid, venant de la fenêtre, effleurer sa peau.

 Analyse du sens avec l'assistant personnel à la rédaction Cordial

D'une façon plus précise, l'analyse des thèmes généraux de ce texte indique une prédominance des thèmes suivants : «participation», «quantité», «existence», «jugement et valeurs», «occasions et circonstances», «date et chronologie», «temps et durée» et «identité». Une analyse plus fine encore de la thématique de ce texte fait apparaître comme thèmes centraux : * sorte d'habitation (catégorie : habitat) * fantômes (catégorie : surnaturel) * intérieur de maison (catégorie : habitat) * bancarisation (catégorie : trésorerie et banques) * surveillance boursière (catégorie : marché des valeurs) * filiation (catégorie : famille) * peur (catégorie : degré de peur) * fiançailles (catégorie : mariage) Une étude lexicologique et sémantique de l'ensemble des phrases indique que les mots forts du texte sont «you», «chatinou», «mourir», «chercher», «vener», «policier», «lire», «bien», «deux» et «partir». Parmi les noms propres, on relève une nette prédominance des mots «Mancha», «Montmiraille», «Arthur» et «Myriam».  

 Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Découvrez Michèle Deloover :  Auteur ambassadeur chez Edition999

La France est à l'honneur avec l'auteur francophone Michèle Deloover

 Lire son interview avec Edition999

  • Avis (0)

REDIGER UN AVIS
modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.