Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Littérature > Le trésor des rêves

Le trésor des rêves (2020)

Abdellah Khammar (Auteur)

Nombre de pages : 182

Cliquer sur l'image Pdf, Epub ou Mobi pour télécharger votre livre.

Les statistiques du livre


114 Lectures

4.33 /5 sur 6 votants

236 visites

Evaluer le livre


Ajouter une critique

Thème : Littérature

( Version du 15 novembre 2020 )

 Le mot de Abdellah Khammar pour Le trésor des rêves

C’est la version française du roman publié en langue arabe en 2009. C’est l’histoire du conflit éternel entre l’intégrité et la corruption. L’homme d’affaires Zahid Wardi, le héros de ce roman, se trouve face à un dilemme. Devant lui deux chemins épineux, lequel choisira-t-il ? Voici un extrait du roman :
"J’ai descendu les escaliers et j’ai été surpris par ce que je n’avais jamais vu de ma vie et je n’en avais jamais entendu parler sauf dans les contes ; Un véritable trésor d’argent et de pierres précieuses. Tout ce que Le Boucher m’avait raconté, je l’ai trouvé là, mais j’ai trouvé plus que ça. Des sacs, Des valises et Des tonnelets remplis de millions de dinars, d’innombrables montants en euros et en dollars, de divers lingots d’or, de bijoux en or, de diamants, de colliers de perles. Je dois être dans la grotte d’Ali Baba ou, plus exactement, dans la grotte des quarante voleurs.
J’étais horrifié ; J’ai découvert le secret du Boucher. S’il venait me voir ici, il va me tuer".

 Quatrième de couverture

Il était dix heures et demie du soir quand je suis sorti de mon bureau à l’entreprise de construction portant mon nom. J’avais l’habitude de m’attarder dans mon bureau pour examiner les dossiers et les lire attentivement avant de prendre une décision à leur sujet. Je ne fais pas partie de ceux qui signent régulièrement des documents laissant leurs assistants vérifier les dossiers et prendre des décisions.
La situation financière de l’entreprise est correcte, et aujourd’hui, j’ai reçu des sommes importantes sous forme de chèques de l’agence pour laquelle nous construisons un immeuble résidentiel et des bureaux administratifs dans la rue Said Hamdine à Alger. Je les ai laissés dans le dossier du comptable pour les mettre dans le compte de l’entreprise dimanche. Je lui ai également laissé plusieurs chèques signés pour dépenser la moitié du salaire supplémentaire pour aider les travailleurs et les employés pendant le Ramadan.

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Abdellah Khammar

 Ambassadeur Edition999

Je suis un écrivain Algérien né en 1939 à Damas en Syrie. J’ai travaillé à Damas et Alger dans l’enseignement comme instituteur puis comme professeur d’arabe au lycée. J’ai terminé ma carrière en Algérie comme inspecteur d’éducation et de formation. J’ai obtenu ma Licence de littérature Arabe de l’université de Damas en 1964 et ma Licence d’Anglais de l’université d’Alger en 1978. Mes ouvrages en français sont deux romans : 1- La cloche d’entrée en classe "version française". 2-Le trésor des rêves "version (...)

 Lire son interview

 Dernières parutions de l'auteur

La cloche d’entrée en classe

C’est la version française du roman publié en langue arabe en 2002. Les événements du roman se déroulent dans un lycée à Alger au début des années soixante-dix. Les personnages sont des professeurs algériens, arabes et (...)

2020

Un message, un commentaire ?

1 commentaire

 Dans le même rayon : Littérature

SOMBRES CRÉTINS (essai critique sur les relations sociales)

" Les relations sociales constituent une perversion des relations humaines. Tout ce qui de gré ou de force vous est imposé dans votre environnement et institué par le pouvoir ne vise qu’un seul et unique objectif : votre (...)

Méléna

Méléna n’est plus là pour vous dire son récit. Depuis longtemps sa voix s’est perdue dans l’oubli. Le vent l’a recherchée dans les bois frémissants, sur les dunes fuyantes et les monts réticents. Nulle part il n’a trouvé l’empreinte de ses (...)

Réflexions oisives sur le monde

Il arrive souvent que l’on se trompe sur les individus. Les gens sont rarement conformes à l’idée que l’on se fait d’eux car derrière l’apparence, il y a toujours le moi indéfinissable.