Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Classique > Le Roi Lear

Le Roi Lear ()

William Shakespeare (Auteur)

Nombre de pages : 165

Les statistiques du livre


268 Lectures

4.97 /5 sur 1 votants

262 visites

Evaluer le livre


Ajouter une critique

Thème : Classique

( Version du 29 juillet 2016 )

 Le mot de William Shakespeare pour Le Roi Lear

Je croyais le roi plus favorable au duc d’Albany qu’au duc de Cornouailles.
C’est ce qui nous avait toujours semblé ; mais à présent, dans le partage du royaume, rien n’indique lequel des ducs il apprécie le plus : car les portions se balancent si également que le scrupule même ne saurait faire un choix entre l’une et l’autre ?

 Quatrième de couverture

en cours de rédaction

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

 Dernières parutions de l'auteur

Macbeth

Quand nous réunirons-nous maintenant toutes trois ? Sera-ce par le tonnerre, les éclairs ou la pluie ? Quand le bacchanal aura cessé, quand la bataille sera gagnée et perdue.

Beaucoup de Bruit pour Rien

L’histoire de Ginévra, dans le cinquième chant de l’ Arioste, a quelque rapport avec la fiction romanesque de cette pièce ; plusieurs critiques, et entre autres Pope, ont cru que le Roland Furieux avait été la source où Shakspeare avait puisé. On remarque aussi (...)

Le Songe d’une nuit d’été

Belle Hippolyte, l’heure de notre hymen s’avance à grands pas : quatre jours fortunés amèneront une lune nouvelle ; mais que l’ancienne me semble lente à décroître ! Elle retarde l’objet de mes désirs, comme une marâtre, ou une douairière, qui puise longtemps dans (...)

2016

Roméo et Juliette

Deux familles, égales en noblesse, Dans la belle Vérone, où nous plaçons notre scène, Sont entraînées par d’anciennes rancunes à des rixes nouvelles Où le sang des citoyens souille les mains des citoyens.

Un message, un commentaire ?

 Dans le même rayon : Classique

Arsène Lupin contre Herlock Sholmès

Le 8 décembre de l’an dernier, M. Gerbois, professeur de mathématiques au lycée de Versailles, dénicha, dans le fouillis d’un marchand de bric-à-brac, un petit secrétaire en acajou qui lui plut par la multiplicité de ses tiroirs. « Voilà bien ce qu’il me faut pour (...)

Une vie

Jeanne, ayant fini ses malles, s’approcha de la fenêtre, mais la pluie ne cessait pas. L’averse, toute la nuit, avait sonné contre les carreaux et les toits. Le ciel, bas et chargé d’eau, semblait crevé, se vidant sur la terre, la délayant en bouillie, la (...)

La Princesse de Clèves

La magnificence et la galanterie n’ont jamais paru en France avec tant d’éclat que dans les dernières années du règne de Henri second. Ce prince étoit galant, bien fait et amoureux : quoique sa passion pour Diane de Poitiers, duchesse de Valentinois, eût (...)

Le Scarabée d’or

Il y a quelques années, je me liai intimement avec un M. William Legrand. Il était d’une ancienne famille protestante, et jadis il avait été riche ; mais une série de malheurs l’avait réduit à la misère.