En parlant de MEYYA

par Amalia

Hélas, chère Elvire, j’ai perdu l’adresse de Meyya ! Je crains donc fort qu’il ne te reste plus que la gymnastique de tes doigts pour palier son absence. Mais je pense que dans ce domaine, je n’ai rien à t’apprendre... Je t’embrasse, mon amie chère.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.