En parlant de MEYYA

par Amalia

Très chère autre Jézabel, je suis toute frémissante de plaisir de t’avoir incité à te doigter jusqu’à la jouissance. Et merci de me suivre si fidèlement dans mon aventure érotico-littéraire. Un baiser profond pour ta bouche de sirène.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message




  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.