En parlant de MEYYA

par Jézabel (l’autre...)

Belle Amalia, une fois de plus j’ai été conquise par votre génie à nous offrir des personnages encore plus vivants que s’ils existaient en chair et en os devant nous. Et le plaisir de mon vagin et de mon clito fut une nouvelle fois au rendez-vous sous les caresses de mes doigts guidés par l’inoubliable Meyya ! Je t’embrasse avec fièvre et concupiscence...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message




  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.