En parlant de Mademoiselle Butterfly

par Amalia

Quel message adorable que le tien, petite Yukio (tu portes un prénom vraiment délicieux) ! Et tentant, ô combien ! Je suis heureuse que tu te sois donné autant de plaisir en me lisant, et je regrette vraiment de n’avoir pas été celle qui te léchait la chatte pendant que tu lisais "Mademoiselle Butterfly". Non, tu ne te trompes pas, j’aime baiser autant que j’aime être baisée, je crois que ça se devine dans mes textes... Et si réellement tu es le sosie de la jolie nénette qui apparaît en couverture de ma nouvelle, bien sûr que je désire te rencontrer - et plus, plus, plus si affinités !...! J’imagine que tu sais, puisque tu as lu les commentaires, que je ne suis pas actuellement en France, que je ne rentrerai qu’au tout début de l’année prochaine. Ca nous permettra de faire connaissance par mail, de préparer en quelque sorte le terrain et de bien nous exciter pour le grand jour ! Ne t’en fais pas, je vais me débrouiller pour obtenir ton adresse (de fait, je bosse pour la CIA....). J’embrasse doucement ta bouche, la pointe sensible de tes nénés, ton ventre tout doux, tes deux tendres et jolies fesses et le trésor qui se dissimule dans leur raie...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.