En parlant de Mademoiselle Butterfly

par Amalia

Ma délicieuse petite sirène, je suis très touchée par ce petit mot de toi. Je meurs d’impatience qu’on soit début janvier pour bien s’aimer, Annabel, toi et moi. Je suis toute ravie d’apprendre que vous vous êtes donné en commun un bel orgasme en mon honneur (et sur ma prose !) et vous avez bien raison de vous être donné rendez-vous pour baiser. Je penserai très,très fort à vous. Je lèche ta minette, ma chérie.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.