En parlant de Mademoiselle Butterfly

par Vespucci

La nouvelle est courte mais plus excitante, tu meurs ! Encore une fois votre magie opère. Vous possédez un don unique, celui de faire vivre l’érotisme, de lui donner corps et d’en faire un hymne. C’est très beau, Amalia, et c’est très émouvant. Mon admiration pour vous ne connaît plus de bornes. Je vous embrasse chaleureusement.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message




  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.