En parlant de Mademoiselle Butterfly

par Kristel

Ma chérie, combien je suis heureuse d’arriver la première pour te redire ici ce que tu sais déjà puisque tu nous as fait, à Annabel et à moi, la gentillesse de nous offrir ta nouvelle en avant-première. Amalia que j’aime tant, tu es une véritable magicienne. Car il n’y a qu’une magicienne pour parvenir à faire ainsi naître le désir par la seule grâce et la seule délicatesse de tes mots. En te lisant, j’ai donné beaucoup de plaisirà mon con et je t’en suis une nouvelle fois reconnaissante. Tu manies le langage à la manière d’une fée qui n’aurait pour unique but que d’ensorceler son auditoire. Combien est adorable et follement excitante ta rencontre avec Mademoiselle Butterfly. Je te promets que cette histoire hantera longtemps ma mémoire et je te promets aussi que je t’apporterai le même indicible plaisir (on me dit experte en la matière !...) quand enfin on se retrouvera, toi, Annabel et moi. En attendant j’embrasse tes lèvres et je mignotte ta marmotte, comme dirait la petite Jézabelle.
PS : On n’en peut plus de se désirer avec Annabel. On a donc décidé de se voir une première fois sans toi (tant pis pour toi, la belle, tu n’as qu’à être là au lieu de traîner à Prague...) Bien entendu, tu sauras tout, on te racontera...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.