En parlant de QUELQUES JOURS DANS LA VIE DE JULIE

par Michel

Ton roman, c’est de la balle ! Je t’explique pas les débordements qu’il a provoqués dans mon pantalon ! Et je t’explique pas non plus ses effets sur ma copine Claire ! On te doit une joyeuse partie de jambes en l’air ! Et elle et moi on n’a pas fini, crois-moi, d’y chercher de l’inspiration ! Tu frôles le génie, Amalia, c’est moi qui te le dis !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.